top of page

Transfert 2025, Carlo Pernat : "Des rumeurs, aucune certitude".



Le marché des transferts va aller en s'accélérant dans les prochains mois et dans ce domaine, les premières infos sont souvent données par Carlo Pernat, l'emblématique manager de nombreux pilotes.


Mais pour une fois, Carlo la joue profil bas, aucun scoop, il ne fait que relayer ce qui s'entend dans le paddock, il est donc trop tôt pour avoir des infos fiables.


Tout ce que l'on sait, c'est que 17 pilotes sur 22 seront en fin de contrat.


Ceux qui ont déjà un contrat pour 2025 sont :


Fransesco Bagnaia : 2025 et 2026

Brad Binder : 2025 et 2026

Luca Marini : 2024 et 2025

Johann Zarco : 2024 et 2025

Pedro Acosta : 2024 et 2025


Il faut rajouter Fermin Aldeguer qui a signé avec Ducati pour 2025 et 2026.


Laissons la parole à Carlo Pernat :


(A noter que les propos de Carlo Pernat ont été recueillis avant la signature d'Aldeguer).


En ce moment, tout le monde parle à tout le monde. Si dire que le marché a déjà commencé, c'est dire cela, alors d'accord, mais s'il y a ceux qui pensent qu'il y a déjà un accord préalable signé, alors nous avons tort.
Les seules certitudes sont Bagnaia et Binder, car ils ont déjà signé leurs renouvellements respectifs. Cependant, parmi les nombreuses rumeurs qui circulent, la seule qui pourrait aller au-delà du simple bavardage est celle d' Aldeguer et Pramac.
A Borgo Panigale, on essaie de fermer un peu les robinets. Cela ne veut pas dire que Ducati ne sera pas proche de ses équipes satellites, mais elle ne paiera quasiment plus les salaires des pilotes.
Il paiera, oui, les deux de l'équipe Lenovo et peut-être un troisième qui, dans ce cas précis, pourrait être Aldeguer, dont le salaire ne serait en aucun cas pharaonique, puisqu'il est un rookie.
Je pense que Bastianini pourrait être, avec Marc Márquez et Fabio Quartararo, l'une des pièces les plus recherchées du prochain marché. Mais cela ne veut pas dire qu’il va partir de là où il est.
Marc Márquez peut choisir de rester où il est. Il est clair que son ambition est de monter sur la Ducati officielle, mais nulle part il n'est écrit qu'il ne fera que passer par Gresini. Il a gagné tout ce qu'il y a à gagner et il a gagné tout ce qu'il y a à gagner, s'il veut être une Ducati officielle, très bien, sinon, qui l'oblige à le faire ?
Fabio Quartararo, d'après ce que j'ai compris, parle à Aprilia et il n'est pas totalement exclu que, dans trois ou quatre courses, une annonce soit faite.
Aussi parce que l'histoire de Maverick Viñales et Aprilia pourrait être au bout du chemin, à mon avis, alors qu'à Noale ils pourraient continuer avec Aleix Espargaró qui, après avoir dit qu'il veut prendre sa retraite, semble pousser à prolonger son mandat déjà encore un an de longue carrière en Moto GP.
L'autre enjeu en jeu est celui entre Valentino Rossi et Ducati. Il semble que Yamaha soit prêt à faire n'importe quel sacrifice pour récupérer une équipe satellite, et encore plus s'il s'agit de l'équipe 46, mais si la M1 est la moto qui a été vue au Qatar, je ne pense pas que ce la se fasse.
Bien sûr, si tel est le cas, je ne pense pas que Marco Bezzecchi continuera à faire son job chez Yamaha, puisqu'il a toujours dit qu'il voulait piloter une Ducati.
Je le répète : il est vraiment trop tôt pour imaginer 2025. Il ne nous reste plus qu'à profiter de ces premières courses et essayer de comprendre comment les différentes pièces vont s'assembler avant de décider quel pilote ira là-bas plutôt que là-bas.

68 vues3 commentaires

3 Comments


Nik
Nik
Mar 21

Le problème c'est qu'il y a 6 motos dont personne ne veut.

La logique voudrait que les "seconds couteaux" se retrouvent sur les japonaises, mais quelles réelles options à un pilote comme Martin par exemple ?

Il fait clairement parti des meilleurs pilotes du moment, et risque d'anéantir sa carrière s'il va chez Yamaha ou Honda.


À l'opposé, un Quartararo ou un Rins, par exemple, ne méritent pas de renoncer à des carrières prometteuses, en restant bloqués chez Yamaha.


C'est complètement fou de se dire qu'aujourd'hui une selle Gresini vaut bien plus qu'une HRC ou une Yamaha.

Like
Nik
Nik
Mar 22
Replying to

Oui sûrement.

Par contre Zarco et Marini savent qu'ils nont pas les capacités pour battre Bagnaïa, peu importe la moto sur laquelle ils roulent.

C'est plus compliqué pour Rins et Quartararo, car ils seraient peut-être capables de jouer régulièrement devant avec une bonne moto, et je ne vois pas Yamaha refaire surface avant 2027.

Like
justbiker-footer.jpg
footer_justbiker.jpg
bottom of page