top of page

Pit Beirer : "Nous discutons pour interdire tous les dispositifs d'aide au pilotage en 2027".



Depuis quelques années, Ducati a lancé de nombreuses innovations, les ailerons, les aides au départ, l'abaissement de la moto en sortie de virage, etc...


Mais cette course à l'évolution n'a pas fait que des heureux, principalement les écuries japonaises.


Mais la Dorna veut mettre un stop à tout ça mais elle ne peut pas l'imposer dans la règlementation actuelle qui se termine fin 2026.


Mais en 2027, la Dorna aura tous les pouvoirs pour imposer son règlement, les équipes ne pourront pas mettre un Véto.


Mais bien sur, la Dorna ne le fera que si les constructeurs ne veulent pas avancer vers moins de technologies "inutiles" pour le spectacle.


Mais d'ici cette échéance de 2027, chaque constructeur veut garder ses avantages.


Et comme l'explique Pit Beirer, jusqu'à cette échéance, il y a peu de chances qu'il y ait des évolutions (à part le holeshot device à l'avant qui a été interdit en 2023 sauf au départ de la course).


Par exemple KTM ne veut pas que le système d'aide au départ à l'arrière soit interdit car ils sont les meilleurs dans ce domaine, donc ils mettent leur Véto jusque 2027.


Par contre pour 2027, les constructeurs ont bien conscience que la Dorna veut supprimer tous ces artifices. Donc l'association des Constructeurs doit faire des propositions à la Dorna pour la nouvelle règlementation 2027 et il semble que les discussions avancent bien, mais la Dorna a prévenu qu'il fallait de grands changements, sinon elle imposera son règlement.


Pit Beirer :



Nos arguments sont les mêmes qu'il y a trois ans, avant que tous les appareils ne soient introduits. Entre-temps, tous les fabricants ont investi beaucoup d'argent dans les appareils.


Il est de peu d'utilité pour le spectateur si toutes les équipes utilisent maintenant ces appareils. Mais maintenant ils sont là. Néanmoins, nous en profiterons pour faire interdire ces systèmes pour 2027.


Mais je dois souligner : en dehors des querelles normales que nous avons entre les usines, nous avons une très bonne culture de discussion pour les idées pour 2027 dans le MSMA (Association des Constructeurs).


Nous sommes relativement unanimes sur le sens dans lequel la réglementation doit évoluer. Mais il est toujours extrêmement difficile de changer la réglementation actuelle.


Car le constructeur qui gagne le plus actuellement et qui a le plus d'avantages rechignera bien sûr à donner son accord lorsqu'il sera question de changements. Le pire constructeur, en revanche, veut naturellement tout chambouler. C'est pourquoi il est juste que la Dorna, en tant que promoteur supérieur de la Coupe du monde, déclare : "Nous ne changerons rien pendant la durée du contrat jusqu'à la fin de 2026." En fin de compte, c'est la bonne voie.


Etes-vous prêt à renoncer dès à présent à votre système de départ qui est le meilleur du plateau?


Non. Parce que la raison de nos départs brillants est principalement due à notre moteur brillant et à un embrayage brillant. Bien sûr, le dispositif de démarrage doit s'adapter parfaitement.


Mais si l'on retire le dispositif de perforation de tous travaux, les conditions de départ ne changeront pas tant que ça. Nous pourrions ne pas nous impliquer dans l'idée d'interdire le dispositif de démarrage maintenant. Parce qu'il ne devrait y avoir aucun changement de règle technique pendant les cinq ans. Nous sommes prêts à parler de l'après 2026.

29 vues0 commentaire

Comments


justbiker-footer.jpg
footer_justbiker.jpg
bottom of page