top of page

Pit Beirer explique les coulisses du recrutement de Maverick Vinales.



Une des particularités de ce marché des transferts, c'est que la plupart des négociations se sont déroulées à la vitesse éclair.


Parfois, il a suffi d'une seule réunion pour acter un accord et un contrat. Cela a été le cas entre Maverick Vinales et le groupe Pierer Mobility.


Pit Beirer, team manager de KTM nous explique tout cela et il est aussi conscient de la fragilité du pilote espagnol et espère qu'ils vont l'aider à faire ressortir le meilleur Vinalès le plus souvent possible. :


Les choses ont bougé très vite. Ce fut une surprise un peu positive pour nous qu'il soit vraiment ouvert et disponible et qu'il ne veuille pas seulement une offre. Il a une super équipe et une super moto.
Nous nous sommes assis, avons discuté des conditions et sommes parvenus à un accord. Il n’y a même pas eu d’aller-retour. Cela nous a donné un très bon sentiment et ce fut une expérience formidable. Nous y avions réfléchi, mais je n'aurais pas pu dire jusqu'à récemment si c'était vraiment réaliste.
Mais il était clair que lorsque des choses se produisent comme ce qui s’est passé au Mugello, il faut réagir rapidement pour mettre en place son package. Les pilotes veulent se décider rapidement. Nous avons fait nos devoirs et étions prêts à agir au bon moment.
Personnellement, j'ai un lien très étroit avec Maverick. Côté humain, lui offrir un bon environnement pour qu'il se sente chez lui est très important pour lui. Nous savons tous qu'il peut alors faire des miracles. Mais si vous vous sentez mal à l'aise, vous ne vous contentez pas de glisser d'une ou deux positions, mais vous allez dans la mauvaise direction.
Nous avons de bonnes idées et de bonnes personnes dans l’équipe avec qui travailler. Il m'a donné une sensation très chaleureuse dans nos conversations et nous aimerions lui rendre cela.
Maverick a aussi un certain âge et on connaît ses qualités. S’il se réveille le matin et dit que je peux gagner le GP, alors il est presque imbattable. Nous devons donc nous assurer que nous pouvons déclencher ce sentiment en lui très souvent.
Bien sûr, il ne sera pas complètement transformé parce qu’il viendra chez nous. Mais je vois beaucoup de choses pour lesquelles nous pouvons l’aider. Il est vainqueur du GP et je le veux avec nous. Nous essaierons de faire ressortir ce Maverick spécial aussi souvent que possible. Il avait un plan avec lequel il s'est assis devant nous. Et nous voulons vraiment le soutenir.

64 vues2 commentaires

2 Comments


Fastmej
Fastmej
Jun 17

Une fois de plus, Vinales semble avoir fait un choix de carrrière sur un coup de tête,

guidé par son égo.

Outre le fait que la KTM n'est à-priori pas la moto qui convient le mieux à son style,

il décide de quitter une équipe, de forme peu reconnaissante selon moi, qui lui à tendu les bras à un moment où il était un peu en perdition,, a été patiente et a tout fait pour le mettre dans de bonnes conditions pour performer.

Choix risqué car ça m'étonnerait qu'il trouve la même ambiance familiale qu' il se ravissait d'avoir trouver chez Aprilia.

La patience et le dévouement ne sont pas les points forts des dirigeants Katé

Il va vite l'apprendre

Like

Son style de pilotage ne semble pas être adapté à la KTM donc hâte de voir ce que ça va donner.

Like
justbiker-footer.jpg
footer_justbiker.jpg
bottom of page