top of page

Miguel Oliveira pensif : Une chute et beaucoup de travail en perspective.



Passer d'une KTM à une Aprilia ne semble pas chose aisée pour le pilotage portugais.


Après avoir impressionné lors de son 1er roulage en novembre à Valence avec le 4ème temps, il semble que ce test de Sepang commence de manière plus difficile.


Tout d'abord Miguel a chuté en début de matinée, il a ensuite parcouru 50 tours et beaucoup de boulot reste à réaliser.


Miguel Oliveira (14ème en 1'59"730) :


Par rapport à l'année dernière et à la KTM, tout est différent. Le moteur, la puissance, la maniabilité de la moto, tout est nouveau. La moto est maniable, mais il est difficile de l'arrêter. Ce n'est pas facile de trouver une configuration où l'on peut maintenir cette agilité et en même temps obtenir un bon comportement au freinage.


Les choses ne vont pas aussi vite qu'elles le devraient. Mais ce n'était que le premier jour, il ne fallait pas se mettre la pression. Nous n'avons pas touché à la configuration de base, nous n'essaierons que quelques petites choses samedi pour rendre la moto plus maniable pour moi.


Il parle aussi de l'adaptation nécessaire d'une équipe qui passe de Yamaha à Aprilia :


Vous pouvez sentir le soutien de l'usine dans les stands. C'est aussi nécessaire. L'équipe doit s'adapter et certains ont des doutes. C'est donc bien d'avoir les gens d'Aprilia dans les stands pour s'assurer que tout se passe bien et qu'ils ont quelqu'un à qui parler s'ils ont des questions.




11 vues0 commentaire

Comments


justbiker-footer.jpg
footer_justbiker.jpg
bottom of page