top of page

Marc Marquez : "Si je fais quelque chose de mal, "Ducati" doit me le dire".



Cette saison 2024, Marc Marquez est arrivé dans le giron de Ducati via Gresini avec le statut qu'on lui connait, un sextuple champion du monde Moto GP.


Mais lui sait que ce statut ne doit pas interférer dans son travail avec Ducati, qu'il doit apprendre comment piloter cette moto et qu'on ne doit pas se retenir quand on lui donne des conseils.


Il travaille avec des personnes qui connaissent cette moto depuis des années et veut apprendre d'eux pour atteindre ses objectifs.


Je viens ici pour contribuer, si je fais quelque chose de mal, mon chef mécano doit me le dire. Il ne peut pas avoir le respect pour moi et ne pas me dire des choses. Si, par exemple, je dois entrer plus vite dans un virage ou si je fais quelque chose de mal, il doit me le dire.

Il parle ensuite des Moto GP de plus en plus "modernes" :

C'est très agréable de rouler avec l'aérodynamisme en Moto GP car la moto est plus rapide, très stable, mais du point de vue d'un fan, pas tellement. En suivant une moto après l'autre, cela génère des problèmes d'échauffement des pneus, de pressions élevées et on ne freine pas de la même manière car avec l'aérodynamisme on n'a pas le même appui. Ce sont des aspects qui affectent le spectacle, mais le développement continue. Si vous ne l’arrêtez pas, les ingénieurs continuent de chercher des solutions.

Un mot sur son frère :

Au Qatar, ils m'ont marqué au panneau qu'il était derrière moi à 2/10ème , mais il faut chercher la vie pour qu'il me dépasse.

Et la retraite ?

J'y ai réfléchi , mais à chaque fois que je revenais d'une blessure, j'avais envie de faire de la moto et j'imaginais une vie sans moto, sans adrénaline, il y a du sens à continuer.

39 vues0 commentaire

Comments


justbiker-footer.jpg
footer_justbiker.jpg
bottom of page