top of page

Gino Borsoi : "Pecco nous a surpris".



Le team manager de l'équipe Prima Pramac Racing déclare que lui et son équipe ont été surpris par la performance de Pecco Bagnaia ce dimanche.


Mais en fait, elle ne fait que refléter ce qu'on a vu en 2023 avec un champion du monde en titre souvent irrésistible le dimanche.


Et c'est un point que Jorge Martin va devoir travailler car c'est le nombre de points acquis le dimanche qui est le plus important, ce remporter qu'une majorité de sprints ne suffira pas.


Pecco a surpris tout le monde, surtout après le Sprint, nous ne pensions pas qu'il serait capable d'avoir un tel rythme dès le départ. Nous savions qu'il était en difficulté samedi, puis arrive dimanche et comme toujours, il était vraiment bon.
Il faut commencer à travailler un peu mieux dimanche, encore une fois nous l'avons montré, nous avons un super pilote, l'équipe est là, il ne nous manque absolument rien. Nous devons comprendre comment ne pas commettre d'erreurs et obtenir le meilleur résultat dimanche, nous pouvons faire mieux.
Honnêtement, nous avons eu plusieurs problèmes, nous avons essayé de régler quelque chose pendant le week-end. Le mauvais temps du vendredi ne nous a pas aidé et le dimanche a été une course très difficile. À certains moments, Martin a eu des difficultés à cause de son pilotage, mais je suis sûr que nous pouvons certainement faire mieux.

Où en est Franco Morbidelli ?

Cela ne semble pas être le cas d'après le résultat, mais d'après les données, nous pouvons être plus que satisfaits, nous avons atteint l'objectif. Il a fait la course du samedi en terminant à 24 secondes, dimanche également en 24 secondes avec le double du nombre de tours et un tour une seconde plus rapide par tour. Il s'adapte rapidement, je pense qu'il sera bientôt dans le coup.

Jorge Martin :

Nous avons des vibrations en ce moment. Je ne peux pas utiliser le frein arrière et il y a certains points qui sont mes points forts en pilotage que je ne peux pas utiliser. Attendons et laissons les ingénieurs travailler. J'ai fait ma part, maintenant ils doivent faire la leur.

37 vues3 commentaires

3 comentarios


neuf3-ms
neuf3-ms
14 mar

Avec le partage de TOUTES les datas, ce n'est pas le dimanche qu'il faudra bien travailler,

c'est qu'il faudra être moins "flamboyants" le samedi.

En garder sous la poignée, voire "gérer d'apparentes difficultés" pour "endormir" le stand de Pecco.

Que Jorge s'impose de faire 2 ou 3 , ou même rouler derrière Pecco, pour essayer de le fumer le dimanche.

Ce sont les points du dimanche qui font la différence.

Enfin, je le vois comme ça.

Me gusta
Contestando a

Je pense que Martin est plus rapide en vitesse pure que Pecco. En revanche, ce dernier, avec toutes les datas du samedi, a une moto réglée au petits oignons le dimanche et est plus malin à ce niveau là.

Me gusta
justbiker-footer.jpg
footer_justbiker.jpg
bottom of page