Gigi Dall'Igna, le championnat pilote est le plus important.



Dans une interview donnée à Speedweek, Gigi confirme que pour Ducati, le championnat des pilotes reste l'objectif premier.


Il rejoint en cela Alberto Puig qui disait il y a quelques jours que le projet de Ducati ne sera un succès que s'ils gagnent le titre pilotes et pas seulement le titre constructeur.


Gigi, tu as ramené Ducati au sommet. Ducati a huit motos dans le peloton, sept pilotes sont déjà montés sur le podium en 2022. Mais la situation dans le championnat des pilotes semble assez désespérée.

(Il rit) Oui, la situation n'est pas ce que nous voudrions qu'elle soit.


Ducati a maintenant atteint de nombreux objectifs dans la catégorie MotoGP. La Desmosedici est devenu plus conviviale, même des débutants comme Bezzecchi montent sur le podium. En conséquence, Ducati a pu attirer de nombreux pilotes de haut niveau.

Pour être honnête, nous n'avons pas embauché beaucoup de pilotes de haut niveau. Nous avons formé et promu nous-mêmes la plupart des pilotes dans les équipes clientes ; c'est différent d'avant.


En gros, ce n'est pas notre objectif d'avoir beaucoup de pilotes. Quand on démarre une carrière en MotoGP avec un jeune pilote, on ne sait pas ce qui va se passer. Mais au final, nous sommes assez satisfaits des résultats obtenus par nos talents. C'est la réalité.


Nous avons plus d'un pilote de haut niveau sur notre moto en ce moment. Cela a toujours été notre objectif.


Les nombreux pilotes ne sont pas le vrai problème.


Alors où sont les problèmes ? En tout cas, le début de la saison 2022 a été un échec complet, notamment chez le vice-champion du monde Bagnaia.

Oui, cela a été l'un des problèmes.

Après le début de la saison, Enea Bastianini a remporté trois des sept premières courses.

Après quelques échecs, il n'est plus que cinquième du Championnat du monde, il compte désormais 67 points de retard sur Quartararo. Il était sous pression parce qu'il voulait rejoindre l'équipe d'usine à la place de Miller. En tout cas, les as Ducati se sont arrachés de nombreux points.

Dans le passé, seul Casey Stoner était rapide sur la Ducati, de nombreux autres as de Gibernau à Melandri y ont échoué. Pas à pas, vous avez fait de la Desmosedici la meilleure moto du marché. Chaque pilote est plein d'espoir veut maintenant une Ducati. C'était un objectif que vous aviez toujours en tête.


Absolument. Le plus important est d'avoir une moto compétitive.


Il est encore plus important de remporter le championnat des pilotes.

(il sourit) . Oui, c'est la chose la plus importante. Assurément.

Mais normalement, vous devez d'abord construire la bonne moto avant de pouvoir gagner le championnat des pilotes.


Parfois, le meilleur pilote gagne tout simplement - comme Quartararo en 2021. En 2007, la Ducati n'était peut-être pas la meilleure moto non plus, mais Stoner et les pneus Bridgestone supérieurs ont largement compensé.

Parfois, des situations comme celle-ci se produisent. Parfois non.


En 2023, vous terminerez votre dixième saison chez Ducati. Vous manquez de patience ?

Non.


Avez-vous encore l'espoir de remporter le titre en 2022 ?

Vous ne savez jamais ce qui va arriver. Notre objectif est de tout essayer jusqu'à la dernière course. Nous le ferons sans aucun doute.


Ducati a négocié à Barcelone avec Miguel et son père Paul Oliveira. Mais le Portugais passe chez RNF-Aprilia, Gresini a choisi Alex Márquez. Ducati préférerait embaucher Oliveira, quadruple vainqueur du GP, n'est-ce pas ?

La discussion finale a eu lieu entre Oliveira et Gresini Racing, pas Ducati. L'équipe devait prendre la décision finale.


Ducati et Oliveira sont d'accord ?

Oui, nous aurions été heureux qu'Oliveira soit chez nous. C'est un pilote que j'apprécie beaucoup. Pas seulement moi, tout le monde chez Ducati aime son style de pilotage et son attitude mentale. Il était certainement l'une des meilleures options.

9 vues0 commentaire