top of page

Courses sprint : Plusieurs managers menacent s'il n'y a pas de demi-bonus financier!



Chien qui aboie ne mord pas?


Toujours est-il que par la bouche de Carlo Pernat, et ceci pour mettre la pression sur la Dorna pour qu'elle règle le problème avant le début deaison, ils seraient plusieurs managers à demander à leurs pilotes de ne pas courir les courses sprint s'il n'y pas de prime pour cette course supplémentaire.


Peite parenthèse, Crutchlow en parlait il y a deux mois en disant que lui négociait tous ses contrats par course et non par saison, ce qui fait que lui n'aurait pas été affecté par ce doublement du nombre de courses et qu'il conseillait aux nouveaux venus de faire le même type de contrat que le sien.


Et c'est dans ce contexte que Carlo Pernat, manager d'Enea Bastianini demande des primes pour la course sprint du samedi.


Laissons lui la parole :


Après trois courses, les coureurs vont devenir fous. Pour l'instant, il n'y a pas de primes dans les contrats et s'ils ne nous les donnent pas, je ne pense pas qu'on courra.


Nous nous sommes déjà mis d'accord avec Albert Valera (manager d'Aleix Espargarò et Jorge Martin) et avec Giovanni Balestra (manager de Maverick Vinales). C'est des demi points, on veut un demi bonus, avec les sponsors on a déjà inclus les bonus pour les Sprint Races dans le contrat.


C'est un combat entre la Dorna, les équipes et les pilotes. J'ai demandé de l'argent à Ducati et ils m'ont dit 'allez chez la Dorna', la Dorna m"a répondu 'allez voir l'équipe, c'est leur affaire'.


Les pilotes feront les deux premières courses car ils sont obligés, s'ils ne donnent pas les bonus alors un bordel va éclater.

52 vues9 commentaires
justbiker-footer.jpg
bottom of page