Alex Marquez sous pression chez Honda.



Dans la famille Marquez, ils sont deux.


L'un est le pilote que tout le monde connait et l'autre est toujours considéré comme le petit frère qui doit en partie sa place en Moto Gp grâce à son nom.


Mais Alex Marquez n'est pas n'importe quel pilote, il est le seul pilote de la grille avec son frère à avoir été champion du monde Moto 3 et Moto 2.


Certes, le parcours a été plus laborieux mais les titres ont été au bout du chemin.


Fin 2019, Jorge Lorenzo prit sa retraite et Honda se retrouva sans second pilote. ni une ni deux, ils décidèrent de signer Alex Marquez tout fraichement titré en Moto 2.


Mais très vite, on se rend compte qu'Alex n'est qu'un choix par défaut, le HRC voulant un pilote d'expérience aux côtés de Marc Marquez pour 2021.



Après des débuts en demi-teinte dans une saison perturbée par le Covid, Alex pointe le bout de son nez après la mi-saison avec une superbe seconde place au Gp de France.


Mais c'était une course sous la pluie et beaucoup doutaient qu'il puisse réitérer sur le sec ce genre de performance.


Une semaine plus tard, le Moto Gp se retrouve à Aragon et là Alex Marquez stupéfait son monde avec une course magistrale, avec des trajectoires incroyables, surtout dans le dernier virage qu'il était le seul à prendre très à l'intérieur.


Parti de la 11ème place, il remonta petit à petit et passa Mir pour le gain de la seconde place à 5 tours de la fin. Mais malgré tous ses efforts, il ne trouva jamais la faille pour dépasser Rins et termina à deux dixièmes de la victoire.


Une semaine plus tard, même circuit, il part 10ème sur la grille et de nouveau il fait une belle course, il remonte 4ème mais chute en voulant trop bien faire au 14ème tour.


La fusée "petit" Marquez était-elle lancée? Certains commençaient à le penser.


Et bien non , la fin de saison se termina moyennement malgré une 9ème place à Valence.


A partit du moment où Alex Marquez passa chez LCR, cette "magie" de fin de saison 2020 disparu, il rentra dans le rang malgré une belle 6ème place au Mans et un super gp à Portimao en fin de saison qui le vit jouer le podium contre Miller mais il fut frustré par le drapeau rouge agité dans le dernier tour alors qu'il allait attaquer Jack pour le gain de la 3ème place.


Et après de bons essais hivernaux, Alex pensait qu'avec la Honda 2022, il pourrait de nouveau prétendre aux avants postes, nous savons tous ce qu'il est advenu, la Honda se montrant une moto au concept finalement ratée.


Aujourd'hui, le renouvellement de son contrat n'est pas assuré même si les rumeurs mettent plutôt Nakagami "à la porte" et le maintien d'Alex.


Mais son patron n'est pas aussi catégorique, il sait qu'il y a de très bons pilotes sur la grille mais il finit en disant que le plus gros problème d'Alex cette année, c'est la moto.


En effet, Alex a un niveau moindre a un style de pilotage proche de celui de son frère avec un pilotage axé sur l'avant et avec cette nouvelle Honda, c'est tout le contraire qu'il a entre les mains.


Finalement, on peut se demander si sa rétrogradation chez LCR début 2021 a été une bonne chose pour lui alors qu'il commençait à performer?


Voici pour conclure cet article la déclaration de Lucio Cecchinello :


Toutes les personnes qu'Alex et Alzamora ont apportées à l'équipe se sont bien adaptées. Ce sont tous des professionnels à qui nous n'avons jamais rien reproché. Si Alex part demain, il n'est pas certain que même ceux qui sont arrivés partiront.


La famille Marquez est influente, c'est sûr, mais je vois aussi des gens professionnels, terre-à-terre, qui ont le sens de la méritocratie.


Emilio Alzamora ne m'a jamais poussé à soutenir Alex. Il le dit aussi, il doit obtenir des résultats pour continuer en MotoGP.


En revanche, bien sûr, si des pilotes comme Mir et Rins cherchaient le guidon, je pourrais être intéressé. Mais il faut être honnête, le principal problème en ce moment n'est pas Alex, mais la moto.


38 vues6 commentaires