top of page

Aleix Espargaro nous parle des points forts de la Ducati.



Sur ce test de Sepang, il était clair que pour le moment, la principale marque challenger de Ducati est Aprilia. Du moins avec la version 2023.


Miguel Oliveira impressionnant lors du test de Valence en novembre dernier après sa 1ère prise en main de cette moto est un peu rentré dans le rang pendant ce test de Sepang.


C'est dans ce contexte qu'Aleix Espargaro fait le point sur ce qui rend si fort l'équipe Ducati :


C'est deux choses. Tout d'abord, ils ont toujours le meilleur moteur de mon point de vue. Nous ne sommes pas super loin, mais ça reste le meilleur moteur.


Deuxièmement, ils sont super bons pour arrêter la moto. C'est fou comment ils le font. Sur l'Aprilia, j'ai l'impression de n'arrêter la moto qu'avec la roue avant. Quand ils freinent, on les voit utiliser la roue arrière pour ralentir.


Nous avons analysé cela et dimanche, j'ai essayé une configuration différente pour déplacer davantage la charge vers l'arrière pendant la phase de freinage. Cela a fonctionné parce que j'ai réalisé mon tour le plus rapide avec. Mais ce n'est pas assez. Espérons que nous pourrons combler l'écart, nous avons encore des solutions aérodynamiques à tester pour Portimão.


J'ai souvent dit à Romano Albesiano que pour moi le châssis Aprilia était le meilleur au monde. Nous avons un ingénieur de données qui a fait des vidéos sur la piste et aucun autre pilote n'est plus rapide que moi au milieu du virage. Mais ce n'est plus aussi important aujourd'hui que par le passé. Les pilotes Ducati peuvent arrêter la moto puis accélérer très fortement à partir de zéro.


Le premier pilote à avoir fait ça était Dovizioso il y a cinq ou six ans. C'était un cauchemar pour Marc Márquez de le dépasser, donc Marc a perdu beaucoup de courses. Ducati a encore amélioré cet aspect. Ils sont super bons pour arrêter la moto. C'est fou comme c'est facile pour eux et comme il est facile pour eux d'accélérer à nouveau par la suite.


Nous travaillons sur cet aspect et essayons de déplacer plus de poids vers l'arrière et de modifier un peu la courbe de régime moteur. Ce n'est pas facile, mais nous y travaillons.



38 vues4 commentaires

4 commentaires


VFR750
VFR750
16 févr. 2023

Hihi! Il est gentil le Aleix, mais plutôt que de s'attarder sur les points forts des Ducati 2023, il ferait mieux d'utiliser son énergie à faire disparaître les points faibles de son Aprilia.

Et apparemment, il y en a.

J'aime
Nik
Nik
16 févr. 2023
En réponse à

Je pense que le problème d'Aprilia c'est qu'Espargaro et Vinales ne sont pas les meilleurs pour développer une moto.

Pour le premier, c'est Sa moto, construite autour de lui. Il a réussi à l'amener à un niveau extraordinaire, mais est-ce que lui est capable de faire mieux que ce qu'il fait en 2022, je ne crois pas.

Vinales, j'adore son pilotage et je suis persuadé qu'il a un talent hors du commun. Mais à chaque fois qu'il essaie de développer une moto, les résultats sont plutôt négatifs. A croire qu'il n'arrive pas à expliquer ses sensations à ses mécanos, ou qu'il se trompe croyant savoir ce dont il a besoin.

Oliveira va peut-être permettre de déceler quelques petits détails pouvant…

J'aime
justbiker-footer.jpg
footer_justbiker.jpg
bottom of page