Zeelenberg : "Morbidelli doit changer son style de pilotage".



C'est peu de le dire, le Morbidelli si flamboyant en 2020 a disparu.


Le vice-champion du monde 2020 a disparu des écrans radar, au point qu'on ne le voit plus sur les images pendant les courses du dimanche.


Mais qu'est-il arrivé à ce pilote pour qu'il se perde autant?


La blessure de 2021 est du passé à présent et pourtant Morbidelli souffre chaque week-end et voit son coéquipier championnat du monde le devancer de 174 points au bout de 13 courses!


Et Zeelenberg a quelques pistes pour expliquer cette disparation des écrans radar du pilote de la VR46.


En 2020, Michelin a changé la carcasse du pneu arrière. L'adhérence en inclinaison est différente qu'avec l'ancien pneu.


Vous ne pouvez pas vous pencher autant, car cela génère beaucoup de température dans les pneus. Franco et Andrea se penchent beaucoup, car ils ne s'accrochent pas autant à la moto que les autres pilotes. Je pense que c'est pourquoi ils ont tant de problèmes.


Franco est monté sur le podium à Jerez l'année dernière, et tout s'est relativement bien passé. Puis il s'est blessé au genou. Depuis, il n'a pas roulé à son niveau. En ce moment, il est en forme, mais il a encore du mal, et c'est un mystère pour moi. Je pense que son style de pilotage ne convient pas à la moto.


Mais qu'est-ce qui fait que Quartararo soit si rapide?



Il a plus de vitesse dans les virages et il pilote avec moins d'angle d'inclinaison. Donc, il évite les problèmes que les autres pilotes ont (de surchauffe). Ses coéquipiers conduisent dans un style plus démodé. Ils freinent fort et entrent dans le virage avec le frein serré. Fabio freine droit devant, relâche le frein puis tourne. Il le fait ceci dans chaque virage, et parvient à être un ou deux km/h plus rapide dans chaque virage.


Nous partageons toutes les données et nous voyons exactement ce qu'il fait. Grâce à son talent et à sa taille, il gère mieux la moto. Il est très grand et peut garder la traction sur la roue arrière à tout moment. Il le fait mieux que les autres. C'est une combinaison de facteurs.


Fabio n'a jamais piloté d'autre moto que la Yamaha. Andrea dit qu'il est impossible de faire 25 tours comme ça. Il peut la suivre pendant un tour, mais Andrea dit que ce n'est pas la manière habituelle. Mais Fabio peut le faire sur toute la distance de la course.


Andrea était chez Yamaha, puis il est allé chez Ducati pendant huit ans. Dans le processus, il s'est habitué à beaucoup de choses qui permettent d'aller vite sur la Ducati, mais qui ne sont utiles sur aucune autre moto. On pouvait le voir avec Jorge, qui a dû passer un an chez Ducati pour commencer à gagner.


Et puis il ne pouvait rien faire chez Honda. Ce n'est pas que ce sont de mauvaises motos, mais il faut rouler différemment, et il faut apprendre à le faire. Le niveau est tellement élevé qu'on n'a pas du temps pour s'adapter.



Vous pouvez le voir aussi avec Aleix. Personne ne pensait qu'il serait capable de faire ces choses. Il pilote l'Aprilia comme un animal, il est stable et rapide. Bien sûr, la moto s'est améliorée, mais lui aussi. Il a toujours dû être au-dessus des autres, il a atteint la limite et pris quelques mauvaises décisions, mais maintenant il est rapide et régulier.

36 vues3 commentaires

Posts récents

Voir tout