World Superbike, les principales déclarations après le week-end à San Juan.



Le week-end passé à San Juan en Argentine n'a fait que conforter ce que l'on voit depuis le début de saison, Bautista (à part de rares cas) est souvent dominateur en courses longues, Toprak n'arrivant à rivaliser que des courses superpole et sur quelques courses longues dans des circuits tourniquets.


Rea étant le plus souvent spectateur et subit de plus en plus les courses au fur et à mesure que la saison avance.


Sur ce week-end, Bautista a inscrit 59 points, Rea 43 points et seulement 33 points pour Toprak à cause de sa chute dans la course 1.


L'avance de Bautista est de 82 points sur Razgatlioglu et 98 sur Rea, autant à dire qu'à deux manches du but (4 courses longues et 2 courses superpole), la messe est presque dite.


Alvaro Bautista :



Croyez-moi quand je dis que je ne pense pas au Championnat. Je n'y pensais pas au premier tour et je n'y pense pas maintenant. Pourquoi penser à l'avenir si je profite du présent ? J'apprécie chaque course, chaque virage, chaque tour et chaque bataille, donc, pour moi, il n'est pas nécessaire de penser aux points.


Je veux juste m'amuser avec Toprak, Jonathan et le reste des pilotes. Essayer de tirer le maximum de ma Ducati, essayer de tirer le maximum de moi-même. Nous verrons bien. C'est sûr que si vous vous détendez, c'est pire parce que vous ne pouvez pas profiter du présent et vous ne pouvez pas faire de votre mieux. Le résultat du Championnat, nous le verrons après la Course 2 de Phillip Island.


Toprak Razgatlioglu :



Pour moi, la Course Superpole a été incroyable ! J'ai fait de mon mieux, et, après la grosse erreur d'hier, mes sensations étaient bonnes. J'ai pris plus de confiance. Dans la Course 2, je savais que ce ne serait pas facile car Alvaro est très fort. J'ai continué à me battre pour les bonnes positions, et aussi pour la victoire, mais ce n'était pas possible. Les pneus ont commencé à s'user, et j'ai juste essayé d'obtenir une bonne position.


Pour moi, le Championnat n'est plus important maintenant. Je suis juste concentré sur chaque course. J'essaie de gagner chaque course. Dans la Course 2, j'ai essayé de l'emporter à nouveau. Après dix tours, le pneu arrière a lâché, et nous avons terminé en deuxième position. Je n'en suis pas vraiment heureux parce que je n'aime pas la deuxième position ; j'essaie toujours de gagner ! Pour Mandalika, je suis directement concentré car j'ai de bons souvenirs. En 2021, nous avons été champions du monde là-bas. Maintenant, j'ai besoin de trois courses gagnées à Mandalika.


Jonathan Rea :



Je suis juste déçu parce que dans la Course Superpole, ma moto était incroyable. J'avais une bonne traction et tout fonctionnait, mais dans la Course 2, dès le premier moment, je n'avais rien. Dès que je suis arrivé au virage 2, j'ai pensé : 'Pourquoi la moto n'adhère pas ?'. Je me suis battu, j'ai été un vrai passager pendant la majeure partie de la course. Nous devons analyser exactement ce qui s'est passé.


C'était étrange, c'était une moto différente de celle que j'avais avant. Je me suis battu avec mon coéquipier, Alex. Son rythme était rapide. Il a continué à tirer et à tirer... À un moment donné, j'ai pensé que la quatrième place était la meilleure, mais je n'ai pas abandonné. Ce sont des points importants pour nous. Ce n'est pas la façon dont je voulais finir, j'aurais aimé être un peu plus proche de la bataille à l'avant.

9 vues0 commentaire