top of page

World Superbike à Imola, les réactions après la course 1



Commençons tout d'abord par le vainqueur de la course qui caracole en tête du championnat avec 98 points d'avance sur Razgatlioglu :


Honnêtement, je ne m'attendais pas à gagner. C'est la deuxième fois que je cours à Imola. Aujourd'hui, nous avons fait un petit changement sur la moto et je me sentais beaucoup mieux le matin. La course était vraiment difficile car il faisait chaud et la piste était très glissante.


Je n'avais pas beaucoup de confiance pour attaquer dans les premiers tours. J'ai vu plusieurs pilotes plus confiants que moi, alors j'ai commencé à attaquer petit à petit. Nous manquions d'adhérence.


J'ai pensé que c'était peut-être parce que je n'avais pas d'air frais (derrière Toprak) et que l'avant souffrait un peu. Ensuite, j'ai fait quelques tours avec le champ libre et les sensations avec l'avant se sont améliorées, alors j'ai essayé de rester en tête.


Maintenant, passons à Toprak qui encore une fois a été dominé par Bautista et qui pourrait battre le record de secondes positions dans une saison. Il a aussi fêté son 100ème podium en WSBK.



Maintenant, je veux 100 victoires ! Nous avons le temps pour ça. Aujourd'hui n'était pas une mauvaise course. Je me sentais bien, mais quand les pneus ont commencé à s'user, j'ai vu que la Ducati accélérait toujours très bien. J'ai essayé de continuer à me battre, mais ce n'était pas suffisant. C'est quand même mieux que rien.


La façon dont Bautista me double n’est pas normale. Il est incroyablement rapide. Mais nous allons continuer à nous battre et essayer de gagner chaque course.


Quand il s’agit d’accélération, la Ducati est très forte. Elle s’éloigne dans la longue ligne droite. Ce n’est pas facile pour moi. J’essaie d’accélérer mieux que lui et d’accélérer plus. Mais ce n’est pas suffisant. Il a pu me suivre assez facilement en début de course. J’ai ensuite essayé de le rattraper, mais j’ai vite réalisé que ça n’allait pas être facile. La Ducati est incroyablement rapide dans la montée après le virage 7.


Et à présent, passons à Jonathan Rea, 3ème de la course et qui grignote course après course son retard sur la 3ème place du championnat qu'occupe Locatelli :



C'était très difficile ! Une de ces courses où je ne m'attendais pas à être sur le podium, même si c'est toujours l'objectif. Après un vendredi et une Superpole très relevés, partir septième a été difficile.


J'ai très bien traversé le trafic dans les premiers tours et j'ai obtenu une bonne position, mais ensuite je n'avais rien de plus pour battre Toprak ou Alvaro. Ils étaient juste un peu plus rapides que moi mais j'étais le meilleur des autres.


Nous devons nous améliorer dans certains domaines pour demain ; la moto est plutôt bonne dans les zones de gros freinage, mais en sortie de virage, nous ne sommes pas assez bons. Nous avons de bonnes données pour avancer demain et pour la Course Superpole, j'ai l'impression que nous pouvons être assez compétitifs ; nous devons prendre un bon départ et voir où nous en sommes.


Et qu'a t'il pensé de la bataille Bautista-Toprak?


Tout le monde voit comment ça se passe à la télévision. Je l’ai vu combattre Toprak. Parfois, il n’utilisait que 60 % de la piste. Il a une énorme avance, en termes de l’accélération et de vitesse de pointe, c’est vraiment difficile de courir contre quelqu’un comme ça.


Et il reparle du paramètre poids :


Ce n’est pas sa faute mais sa taille est un gros avantage car elle sollicite moins les pneus. Nous, les pilotes plus lourds, avons des problèmes à partir de 75 % de la distance de course.

8 vues0 commentaire

Comments


justbiker-footer.jpg
footer_justbiker.jpg
bottom of page