Toprak Razgatlioglu testera la M1 ce 21 juin.



C'est ce 21 juin à Aragon que Razgatlioglu testera pour la 1ère fois la Moto Gp de Yamaha.


Un test qui devait se dérouler en fin d'année dernière mais qui avait été reporté.


Mais ce test n'aura pas l'importance qu'il aurait du avoir au départ car le but de Toprak était de monter en Moto Gp en 2023.


Sauf qu'avec le passage de RNF de Yamaha à Aprilia, il n'y a plus aucune Yamaha disponible.


En public, le discours de Toprak avait totalement changé, il est passé de vouloir faire carrière en Moto Gp à vouloir marquer l'histoire du Superbike comme Rea.


Mais dans l'interview ci-dessous, il parle de 2024 et c'est clair que si Morbidelli continue à être autant dans le dur, Toprak sera la première option de Yamaha pour le remplacer en 2024 car il ne faudra pas le rater, son manager est déjà en discussion avec toutes les équipes Moto Gp pour 2024.


Voici ce qu'il a déclaré au site Speedweek :


Le test est bon pour moi car Yamaha veut voir mon potentiel. Piloter une moto MotoGP pour la première fois est très bon pour moi, que j'aime la moto ou non.


Si je n'obtiens pas de contrat d'usine en MotoGP, je préfère rester en Championnat du Monde Superbike.


J'aime ce paddock. J'ai découvert le paddock MotoGP en 2013 et 2014 lorsque j'ai participé à la Red Bull Rookies Cup. Mais même alors, j'ai vu à quel point il est important d'avoir la bonne équipe.


Vous avez besoin d'une équipe d'usine pour de bons résultats, je le sais. Peut-être que cela fonctionnera pour 2024.


Je suppose que la moto MotoGP est quelque chose de complètement différent.


Une Superbike est une machine de route, même si elle est très évoluée.


Le MotoGP est rapide, l'électronique est différente. Voyons comment mon style de conduite s'y intègre. Le style de Marquez est assez similaire au mien. Il a toujours conduit très agressivement, comme j'aime ça.


Avant ses blessures au cours des deux dernières années, il pilotait incroyablement. Il fut le premier à avoir ce style. Il glisse beaucoup, a failli tomber souvent, son style était incroyable.


Quartararo, en revanche, roule comme une horloge, toujours la même. C'est peut-être le style dont vous avez besoin en MotoGP aujourd'hui, je ne sais pas.


En MotoGP, vous devez rouler à des vitesses plus élevées dans les virages, le Superbike est plus stop-and-go.


Pour moi, toutes les motos des Championnats du Monde MotoGP et Superbike sont bonnes, Mon travail est de bien rouler. Le travail de Kenan est de me trouver le bon endroit pour ça.


Rdv en 2024 pour savoir si Toprak restera en Superbike ou fera le grand saut vers le Moto Gp.

51 vues5 commentaires