top of page

Test World Superbike à Jérez, jour 1, la réaction d'Andrea Iannone.



Enfin la délivrance pour Andrea Iannone après 4 années de "purgatoire".


On ne pensait jamais le revoir en compétition et voilà qu'il est de nouveau dans un championnat du monde. Et qui plus est sur la moto championne du monde.


En effet, en WSBK, Ducati fournit aussi un très bon matériel aux équipes indépendantes.


Dommage que cette journée ait été gâchée par la pluie l'après-midi et l'italien n'a eu le temps de parcourir que 26 tours. A noter qu'au contraire de la plupart des pilotes, il n'a roulé qu'avec le pneu dur et être à 2" pour un premier jour réduit à une matinée, c'est encourageant.


Pour ceux qui s'étonneraient de voir Iannone dans un test officiel alors que sa suspension prend fin le 16 décembre, l'AMA (Agence Mondiale Anti-dopage) a un article particulier pour les sports mécaniques qui permet aux pilotes de pouvoir reprendre les essais officiels 2 mois avant la fin de leur suspension.


Je suis très heureux de cet intérêt qui s'est créé autour de moi. Il y a des attentes importantes, qui sont belles, mais d'un autre côté, c'est une belle responsabilité. La patience est là jusqu'à un certain point, on attend toujours de bonnes choses de moi. C'est agréable de ressentir de la chaleur et de la proximité, j'espère pouvoir faire quelque chose de bien, attirer davantage l'attention sur ce championnat.


Je ne peux pas encore dire à quel point c'est difficile ou facile, je n'ai fait que 26 tours lors d'une journée critique. Ça va déjà être difficile pour moi de remonter sur une moto, penser à courir. C'est difficile de porter un jugement maintenant, je n'ai même pas été en piste pendant une demi-journée, nous avons toujours utilisé des pneus durs.


Je ne suis toujours pas au niveau où je peux me comparer à quoi que ce soit. Mais en général, je pense que rien n’est facile, tout type de compétition est difficile. Le plaisir, c'est jusqu'à un certain point, si on veut obtenir des résultats cela devient fatiguant, complexe, il faut beaucoup travailler. Il ne faut pas avoir d'attentes, être pressé. L’important est que je suis convaincu que Ducati a fait un excellent travail, j’aime la moto, c’est une belle moto. Mais cela fait longtemps que je n'ai pas piloté une moto de course, l'impression est que la limite est très loin. Loin d'où je suis maintenant.


Ce matin, je n'ai rien ressenti de différent. Je dis la vérité, même si je ne parle pas, il suffit de regarder mon visage et vous comprendrez ce que je ressens. Je suis content d'etre ici. La seule chose que je regrette, c'est d'avoir gâché cette demi-journée, toute cette eau. Qui sait si le temps sera sec demain, les prévisions sont bonnes mais la piste met beaucoup de temps à sécher.


Moi qui attendais ce moment depuis si longtemps, je n'étais pas dans les meilleures conditions pour recommencer. A cause de l'envie que j'ai, j'aurais envie d'allumer les phares cette nuit et de rester sur la piste.


Que pense t'il de son équipe?



Tout va bien, je suis content de l’équipe. C'est le choix que j'ai fait, il a été réfléchi. Je pense que c'est une équipe adéquate à un niveau important, capable de faire certaines choses. Il y a des aspects à améliorer et nous le ferons, mais nous sommes à un bon point et à un bon niveau, nous avons beaucoup de temps d'ici la première course en février à Phillip Island. L'important c'est l'aspect humain. J'ai rencontré des gens humbles, c'est une famille. L'ambiance est très sympa. Nous pensons à nous amuser, nous pensons à leur offrir quelque chose qu'ils n'ont jamais eu. J'aimerais aussi leur laisser quelque chose.


S'est-il bien préparé?


On n'est jamais trop préparé. Je n'ai jamais arrêté de m'entraîner, je suis prêt à tout. Mais il faut être prêt avec la moto. Cela prendra quelques kilomètres, un peu de temps. Mentalement, je suis calme, heureux d'être ici. Je suis plus mature qu'avant, c'est toujours bien. Je suis un peu plus âgé : quatre ans, c'est long. Mais maintenant je suis là.


Comment s'est passé son 1er tour?


Quand j'ai quitté la ligne des stands, je n'avais aucune idée particulière en tête, je voulais juste m'amuser. Libération? Voyons après la première course si nous sommes libres ou énervés.




55 vues5 commentaires

5 Comments


l'gros
l'gros
Nov 01, 2023

le Café des Sports vous souhaite une bonne années 2024 avec sa nouvelle équipe !



Like

PatDjango
PatDjango
Oct 31, 2023

The Maniac is Back !

C'est très rare de voir un sportif revenir en compétition après 4 ans de suspension, justifiée ou pas.

Est-ce qu'il sera compétitif, c'est un autre débat, mais après une telle disette il a faim !

Like
Philippe Martinez
Philippe Martinez
Nov 01, 2023
Replying to

Et en 2027, je prends la 63...

Like
justbiker-footer.jpg
footer_justbiker.jpg
bottom of page