top of page

Stefan Bradl : "Le matériel prend de plus en plus d'importance".



Stefan Bradl ne fait que confirmer ce qui se voit de plus en plus année après année.


Le pilote fait encore la différence mais de moins en moins, et un pilote comme Marc Marquez a + de mal à faire la différnce avec une moto dépassée et loin du top niveau.


Alors, certes il peut compenser comme on l'a vu à la fin de la saison 2022 mais cela ne suffit plus pour gagner des courses.


Laissons Bradl nous parler de ce sujet :


Dans des situations comme celle-ci, Marc ne peut tout simplement pas accepter que cela ne fonctionne pas, alors il continue d'essayer.


Le gars n'abandonne tout simplement pas et est tellement prêt à prendre des risques. Il veut réussir coûte que coûte. Mais sa santé a beaucoup souffert au cours des deux dernières années et demie avec les quatre opérations du haut du bras avec vision double. Les médecins qui le soignent le lui ont déjà fait comprendre, et il le remarque lui-même.


Marc exige maintenant de plus en plus de Honda parce qu'il voit que chez Ducati, tous les pilotes avec les styles de conduite les plus différents et les différentes qualités sont extrêmement rapides sur un seul tour sur la Desmosedici.


De cela, Marc conclut qu'il ne doit pas être si difficile pour les pilotes de réaliser une pole position sur la Ducati.


Le championnat se développe maintenant de telle manière qu'en tant que pilote, vous ne pouvez plus faire la différence aussi clairement qu'il y a quelques années. Lorsqu'il n'y avait pas d'appareils et pas d'aides aérodynamiques, vous, en tant que pilote, pouviez faire une plus grande différence. Auparavant, il s'agissait de 80 % de conducteur et de 20 % de matériel. Je dirais maintenant : 60 % est composé du conducteur et 40 % de l'équipement. Cet équilibre a définitivement changé.

23 vues1 commentaire

1 Comment


VFR750
VFR750
Jan 03, 2023

Quitte à repasser pour un vieux con, tant pis je persiste et redis que tous ces artifices électroniques, aeros ne font que gommer les qualités des pilotes et favoriser la mécanique.

Au détriment du talent.

Merci Bradl de le reconnaître et bravo pour ton courage.

Quand est-ce que les autres oseront l'avouer et arrêteront de se plaindre régulièrement de leurs "ride height device", de leurs aides aux départs, de leurs antipatinages et autres lisseurs de talent qui malheureusement n'ont pas fonctionnéet leur ont coûté, comme par hasard, la victoire?


Place à l'humain, vite un retour aux sources avant que le motogp, singeant la F1 depuis trop longtemps ne devienne aussi chiante et pourrie qu'elle.

Like
justbiker-footer.jpg
footer_justbiker.jpg
bottom of page