top of page

Stefan Bradl : "Je n'aurais pas assemblé la moto comme ça".



L'optimisme, c'est bien ce qui manque chez Honda en plus du manque de compétitivité de leur moto.


Tous les pilotes sont mécontents et ce n'est pas le pilote testeur de la marque qui dérogera à cette règle.


Les résultats sont encore en recul par rapport à 2023 et les concessions n'ont pas encore donné des résultats. Et les paroles de Stefan Bradl dressent un constat amère, Honda fait mauvaise route.


Il critique même l'introduction du dernier modèle en parlant d'une moto "commerciale"!


La mise à jour cruciale a été la toute nouvelle aérodynamique. C'est un premier pas vers une véritable nouvelle moto. L'arrière, les côtés et le dessus sont complètement différents. Il y a aussi quelques adaptations au cadre interne. J'avais déjà pu l'essayer à Barcelone,​​ mais seulement pendant quelques tours.

Zarco a été très critique sur le dernier modèle, qu'en-pensez-vous ?

Je suis d'accord avec ses déclarations. Je n'aurais pas assemblé la moto comme ça, c'était une décision commerciale. Je l'ai pris, je l'ai utilisé à Jerez et j'ai ensuite donné mon avis. Mais il est également vrai que nous n’avons rien d’autre pour le moment.
Nous n'avons pas encore trouvé la bonne direction. Les tests de lundi à Jerez l'ont confirmé. Mais il faut donner aux pilotes quelque chose à essayer.
Est-il difficile de décider s'il faut leur donner quelque chose de nouveau dont ils ne sont pas satisfaits, ou ne rien leur donner du tout ? Tout ce que je peux dire, c'est que Honda fait de gros efforts et fait beaucoup. La seule amertume, c'est que pour le moment nous ne pouvons aller nulle part. Nous sommes comme un gros pétrolier qui ne peut à aucun moment changer de direction.

24 vues0 commentaire

Comments


justbiker-footer.jpg
footer_justbiker.jpg
bottom of page