Romano Albesiano, directeur technique d'Aprilia : " Des progrès sont à réaliser".



La surprise de cette saison 2022 est sans nul doute l'équipe Aprilia.


L'année dernière, on avait parfois entraperçu des progrès avec le 1er podium d'Aprilia à Silverstone et la 8ème place au championnat du monde d'Aleix Espargaro mais peu de monde se doutait du bond en avant qui serait réalisé en 2022.


Certes, Aprilia bénéficie de concessions qui aident grandement l'équipe mais les résultats sont là.


On a vu un Aleix Espargaro toujours aux avants postes depuis le début de saison et qui se prenait à rêver au titre de champion du monde.


Mais depuis quelques courses et sa chute en essais à Silverstone, la dynamique du pilote espagnol a été quelque peu freiné.


Pendant ce temps là, c'est son coéquipier Maverick Vinales qui montre de plus en plus le bout de son nez et ce dernier reste sur 3 podiums sur les 4 dernières courses.


Mais il semble qu'il manque encore quelque chose pour que l'Aprilia puisse se battre à la victoire chaque week-end et c'est ce dont parle Romano Albesiano :


Peu importe ce qui peut venir à l'esprit en regardant les résultats de cette saison, nous avons encore un long chemin à parcourir avant d'être parfaitement compétitifs. Nous ne sommes pas satisfaits et nous ne le serons pas tant que nous n'aurons pas comblé toutes les lacunes en RS-GP.


Nous travaillons déjà sur les idées qui définiront ensuite le prototype pour 2023, mais le processus d'analyse doit être méticuleux car le danger d'un faux pas guette toujours au prochain virage.


Il y a des concepts qui semblent fonctionner et d'autres qui n'apportent pas d'amélioration nette. Après avoir effectué autant de tours, nous devons être bons pour analyser correctement les données collectées. Nous sommes à un bon niveau de performance, mais cela ne veut pas dire que nous devons ralentir le développement.



9 vues0 commentaire