top of page

Rivola : "D'ici 2026, les pistes seront trop petites par rapport à la puissance du Moto Gp".



Pour le futur règlement 2027, la Dorna travaille avec les différents constructeurs et leur a fixé une feuille de toute pour ralentir les Moto Gp.


Un fait est acquis, il y aura l'utilisation d'un carburant 100% synthétique en 2027.


Dans tous les cas, le directeur de course d'Aprilia, Massimo Rivola, doit élaborer les propositions du règlement technique pour les cinq ans de 2027 à 2031 avec ses collègues de Honda, Yamaha, Ducati, GASGAS et KTM au sein de la MSMA cette année.


(Vous noterez qu'au sein de la MSMA : association des constructeurs engagés dans le sport moto, Gasgas est bien considérée comme une entité différente de KTM).


Mais pour Massimo Rivola, il faudrait aller plus vite car il pense que d'ici 2026, les gains seront trop importants par rapport aux pistes empruntées par le Moto Gp.


En général, nous considérons les propositions de Dorna comme une bonne base de discussion. Pour le moment, il y a l'idée d'interdire tous les appareils, y compris le hole shot device au départ.


Nous convenons également qu'il est question de limites dans le développement aéro. Le point le plus important sera de redonner de la latitude aux pilotes et de réduire les interventions des systèmes électroniques.


Je pense que la consommation de carburant va diminuer car nous nous attendons à ce que la puissance du moteur diminue. Peut-être que l'alésage ne restera pas à un maximum de 81 millimètres ; peut-être qu'il deviendra plus petit. Mais dans l'ensemble, nous sommes d'accord pour réduire les performances des motos.


Mais si le développement du MotoGP se poursuit au rythme actuel au cours des quatre prochaines années jusqu'à fin 2026, les circuits ne seront pas assez grands pour nos motos.

27 vues0 commentaire
justbiker-footer.jpg
bottom of page