top of page

Razlan Razali :" Il faut des bons résultats dès l'année prochaine".



Le team manager de l'équipe WithU est sous pression des sponsors, les bons résultats doivent arriver pour garder leur confiance.


Il faut dire que depuis deux années, c'est la soupe à la grimace.


Un seul podium depuis début 2021 (Morbidelli 3ème à Jérez) et seulement 8 top 10 (4 par Rossi mais toujours autour de la 10ème place, 3 par Morbidelli et 1 par Binder).


Mais cette année 2022 est encore pire avec un jeune rookie, Darryn Binder venant directement de la moto 3, qui ne démérite pas mais dont le saut avec une moto difficile est vraiment trop grand.


Et nous avons un Doviziozo qui voit ses meilleures années derrière lui et qui lui aussi ne comprend pas cette moto.


Les deux pilotes ayant 10 points chacun seulement au bout de 12 grands prix.


Aussi, voyant ces maigres résultats, Razali n'a pas accepté l'offre de Yamaha de prolonger pour seulement une année. Il a sauté sur l'occasion Aprilia qui cherchait une équipe satellite à plus long terme.


Et les résultats doivent arriver dès 2022 et voilà pourquoi le duo de pilotes changera avec la venue très probable de Miguel Oliveira, le nom de son coéquipier n'est pas encore connu.


Mais laissons la parole à Razlan Razali :


Nous espérions que Dovizioso finirait la saison, mais je suppose que c'était trop pour lui et il a décidé d'arrêter. Nous respectons cette décision car la dernière chose que vous voulez est de "forcer" un pilote à courir.


Avoir un pilote à la retraite avant la fin de la saison n'est pas agréable, car nous sommes dans la première année de reconstruction et de changement de marque. Nous changeons également de constructeur pour l'année prochaine. Il y a donc de quoi faire ! Trop!


En ce qui concerne le refus d'accepter la prolongation d'une année proposée par Yamaha :


Gérer une équipe MotoGP est un métier, la mise de fonds est colossale. Et pour planifier il faut avoir une stratégie à long terme.


Et pour 2023 :


Le MotoGP est un business et les résultats sont importants. Au cours des deux dernières années, nous avons été avant-derniers ou derniers [dans le classement par équipe]. C'est quelque chose que les sponsors ne veulent pas voir. Et d'une certaine manière, en tant que managers, nous sommes sous pression. Il nous faut donc de bons résultats dès l'année prochaine.



25 vues2 commentaires

2 Comments


Looping
Looping
Aug 13, 2022

Avec Miguel ça va chier!!😁

Like

VFR750
VFR750
Aug 12, 2022

Putain, pas facile pour lui effectivement ! J'ai parfois été dur avec lui, le trouvant trop content de lui, trop de boulard car disposant de l'une des meilleures motos (la Yam en 2019, 2020) et de purs talents (Quartararo) et pour couronner le tout d'un très gros budget du temps de Petronas.

C'était le bon temps..

Mais je trouve son discours courageux et réaliste : on a pas de résultats, on se traîne la teub en fonds de classements, on est nuls; nos sponsors veulent se barrer si on ne change pas, on a fait le tour avec Yamaha donc on se lance avec Aprilia.

Faut avoir du courage, au pied du mur, pour tout balayer et faire un sau…


Like
justbiker-footer.jpg
footer_justbiker.jpg
bottom of page