Rémy Gardner très déçu de la façon dont KTM l'éjecte.



En 2023, le champion du monde Moto 2 2021 ne sera plus en Moto Gp.


Il n'y a plus aucune place pour lui et il va devoir revenir en Moto 2, les places intéressantes en World Superbike étant toutes prises.


Et même si ses performances ont été quelque peu décevantes sur cette moto difficile, il a quand même le plus souvent dominé son coéquipier Raul Fernandez, ce dernier sauvant sa place en Moto Gp en signant chez Aprilia RNF.


Laissons la parole à Rémy Gardner qui en a gros sur le coeur :


Il est certain à 100% maintenant que je n’aurai pas de place en MotoGP mais je veux tirer le meilleur parti de moi-même dans les courses restantes. En ce qui concerne la saison 2023, ce n’est pas encore clair. Il y a quelques options. Jusqu’à présent, rien n’est certain. Je n’ai pas encore pris de décision. Pour l’instant, une chose est sûre : je ne serai plus en MotoGP.


J’ai été informé samedi après-midi lors du GP d’Autriche que je n’avais plus de place chez Tech3 pour la saison à venir. Ouais, je ne m’attendais pas à ça pour être honnête. Je me suis toujours donné à 100 %.


Malheureusement, ce n’était apparemment pas suffisant. Ils m’ont dit que je n’étais pas assez professionnel. Mais aucun exemple ne m’a été donné. Je n’ai aucune idée de ce que j’ai fait de mal.


Mon intention était de continuer à rouler chez Tech3 en MotoGP. Maintenant, ils m’ont brisé le cœur.


Apparemment, il n’y a pas non plus considération pour le titre mondial que je leur ai apporté. Je ne peux pas faire plus que toujours faire de mon mieux. Mais ce n’était pas suffisant.


Je vais aussi me donner à 100% pour le reste des courses, mais pour personne d’autre que moi-même et bien sûr les gens autour de moi qui sont de mon côté.


Si vous regardez les temps et les résultats individuels, vous ne pouvez pas qualifier ma première saison de MotoGP de désastre. C’est encore ma première année. Pourtant, je suis parfois proche des gars de l’équipe d’usine. Miguel Oliveira dispute sa quatrième saison en MotoGP.


C’est pourquoi j’ai toujours imaginé que ma performance n’était pas mauvaise. Malheureusement, KTM m’a informé extrêmement tard. Ils m’ont vraiment énervé avec ça.


Parce qu’à la fin du mois d’août, j’ai soudainement dû chercher une place pour l’année prochaine. Cela m’a mis dans une mauvaise position.

32 vues2 commentaires