top of page

Pression des pneus, dès le grand prix d'Espagne, les pénalités pourraient pleuvoir.



C'est une échéance que les équipes appréhendent.


Dès que le processus de validation de la méthode (unité LDL) pour mesurer avec exactitude la pression des pneus sera terminé, il sera mis en place et on parle du grand prix d'Espagne à Jérez.


La pression maximale pour le pneu avant a été fixée à 1,88 bar et à 1,7 bar pour le pneu arrière.


La pression des pneus sera suivie en temps réel, donc si la méthode est validée, dès les qualifications à Jérez, tout comme pour les sorties de piste au delà de la limite, on pourrait voir des tours invalidés en direct pour cause de pression pneumatique non conforme.


L'annulation du temps sera automatique si la pression du pneu n'a pas été conforme pendant au moins une seconde par tour.


Michelin publiera les pressions minimales précises et obligatoires des pneumatiques avant chaque épreuve. Cela peut varier selon les circuits.


En ce qui concerne les courses, c'est un peu différent.


Pour la course du dimanche, il suffira que la pression soit conforme dans au moins 50% des tours.


Pour la course sprint, les pilotes ne doivent respecter la limite de pression des pneus qu'une seule fois par tour à l'arrière et à l'avant pendant 30 % des tours.


Pour le moment, les tests qui ont été réalisés à Sepang et Portimao ont donné entière satisfaction aux usines, aux équipes, à la Dorna et aux responsables techniques tels que Corrado Cecchinelli (directeur de la technologie chez Dorna) et Danny Aldridge, ce dernier faisant ce commentaire :


Par conséquent, le plan pour le moment est de laisser la nouvelle réglementation entrer en vigueur au GP de Jerez.



Enfin, il faut rappeller la raison de ces mesures :


Par le passé, les équipes roulaient souvent avec des pneus sous-gonflés à l'avant, ce qui signifiait que les pneus s'échauffaient plus rapidement, notamment dans l'aspiration, et qu'il y avait un risque accru de chutes. Michelin veut contrer ce danger.

34 vues2 commentaires

Posts récents

Voir tout

2 Comments


CatSeven
CatSeven
Mar 22, 2023

Enfin, il faut rappeler la raison de ces mesures :

Par le passé, les équipes roulaient souvent avec des pneus sous-gonflés à l'avant, ce qui signifiait que les pneus s'échauffaient plus rapidement, notamment dans l'aspiration, et qu'il y avait un risque accru de chutes. Michelin veut contrer ce danger. Faudrait m'espliquer : le danger vient-il de pneus avant à pressions conformes qui, dans sillages d'autres motos s'échauffent et montent en pressions anormales, ou sous-gonflés dès le départ entrent dans une fenêtre de surpression nuisible à la sécurité ?

Like
VFR750
VFR750
Mar 24, 2023
Replying to

Salut Cat,

tu sais je crois que l'argument sécuritaire mis en avant par Michelin, c'est juste de la com.

C'est surtout qu'ils veulent que tous les pilotes aient des pressions conformes à leurs préconisations histoire que personne ne se plaigne du pneu.

Like
justbiker-footer.jpg
footer_justbiker.jpg
bottom of page