top of page

Présentation Prima Pramac Racing qui change aussi de couleurs.



Encore une surprise concernant la livrée d'une équipe Moto gp.


Alors que l'on attendait que cela soit Grésini qui change sa décoration avec l'arrivée de Marc Marquez, en fait non, ce sont d'autres équipes qui ont tout chamboulé.


Après Honda HRC, après la V46, après Trackhouse (anciennement RNF), voici Pramac qui change aussi de couleurs.


Et reconnaissons que c'est plutôt réussi.


Mais passons au côté sportif, cette année, l'objectif de Jorge Martin sera de remporter le titre de champion du monde.


Quant à Franco Morbidelli qui n'a pas pu participer aux tests de Sepang et du Qatar après sa chute à Portimao sur une moto de route, il s'agira d'utiliser le début de saison comme un test grandeur nature et de vite trouver le rythme.


Jorge Martin :

Je pense qu'en Malaisie, les premiers tests ne sont jamais faciles. Et j'avais quelques doutes, même si j'avais réalisé le meilleur temps au tour et la deuxième place avec la nouvelle moto. Mais je pense qu'au Qatar, j'ai levé tous mes doutes. J'étais beaucoup plus rapide avec la nouvelle moto. Et je pense qu’il y a d’autres circuits sur lesquels je peux être encore meilleur. Je suis donc sûr à 100 % que la la GP24 est meilleure que la GP23. Et oui, il n’y a pas une super différence, mais c’est un peu plus rapide. Donc je suis content.
Je pense que la moto est plutôt sympa, nous avons fait un grand pas en termes de design. Nous devrons essayer, lorsque nous roulerons avec une moto plus agressive, d’être un peu plus agressifs sur la piste et d’essayer de l’amener aux premières positions.
je pense qu’un des points à améliorer, c’est le début de saison ; parce que l’année dernière, c’est là que j’ai le plus souffert et ensuite j’ai dû récupérer. Je me sentais très bien lors des tests. Si je commence comme j’ai fini, tout se passera bien. Et sinon, je m'adapterai à la situation. Personne ne sait ce qui va se passer, nous le verrons au Qatar.
Le dimanche est aussi un moment où il faut travailler au niveau des réglages ; préparez davantage la moto pour le dimanche et pas seulement pour aller vite. Et puis je pense que sur le plan mental, aussi en fin de saison j'ai un peu souffert. J'avais beaucoup de pression et j'étais peut-être un peu obsédé par cette victoire ; et finalement, les choses n'ont pas fonctionné. Alors travaillez également sur cet aspect-là.

Et pour 2025 ?

Le marché, eh bien, je ne le contrôle pas. Alors je me concentre sur mon truc, qui est la conduite. En termes de transferts et de marché, j'ai déjà mon manager pour ces choses-là. Mais nous y sommes habitués, nous avons géré cette situation toute notre vie. Tous les deux ans, nous sommes confrontés à la même situation, nous devons décider où aller ou non et que faire de l’avenir. C’est donc quelque chose qui, au niveau pilote, nous affecte très peu. Mais c’est clair que je dois le savoir, en fin de compte c’est moi qui prends la décision. Mais mes priorités sont claires, donc je suis calme.

Que pensez-vous de la signature d'Aldeguer dans votre équipe ?

Je pense qu'il est prêt. Je pense qu'on a déjà vu son potentiel à la fin de la saison dernière. Il est maintenant temps de le prouver sur toute une saison et de se battre pour le championnat. Je pense que cela lui donnera un peu de confiance en lui cette saison.

Que pensez vous des rumeurs du rachat du Moto GP par Liberty Media ?

Je pense que le MotoGP est déjà entre de bonnes mains. Je pense que la Dorna fait un travail incroyable. Mais si vous regardez les résultats de la Formule 1, les sept, six, sept dernières années ont été une croissance incroyable. Je pense donc que ce sera un grand pas en avant. Et je crois que l’injection de nouvelles idées peut nous aider à grandir. En fin de compte, toutes les bonnes choses qui peuvent survenir sont les bienvenues. Et j’espère que c’est l’un d’entre eux.

Rdv demain pour l'article avec les réactions de Franco Morbidelli.

16 vues0 commentaire

Comments


justbiker-footer.jpg
footer_justbiker.jpg
bottom of page