Petrucci dit non à Suzuki pour Misano et parle de ses projets pour 2023.



La réponse était attendue, elle est négative et il l'a annoncé à nos confrères de Gp One.


Non seulement Petrucci est engagé avec Ducati mais il a un championnat à gagner outre Atlantique avec un adversaire très fort au package abouti.


J’ai été contacté pour remplacer Mir, mais finalement les négociations n’ont pas abouti.


J’ai parlé à Ducati mais ma priorité reste le Moto America, il me reste deux courses et nous devons être prêts pour les deux événements.


Nous essayons de boucler la saison de la meilleure façon possible, même si face à Jack Gagne, nous sommes à certains égards désarmés. Il a un package très compétitif et nous sommes appelés à combler l’écart.


Je serai très probablement là à Misano, mais pas sur la Suzuki. Je suis désolé, je ne peux pas le nier. Cela aurait été bien d’y retourner pour courir avec autant de fans dans les tribunes et sur une MotoGP car les pilotes aimeraient essayer toutes les motos MotoGP.


Mais ce sera l’occasion de voir toutes les personnes du paddock avec qui j’ai partagé tant de bons moments.


Et pour 2023?


Je ne nie pas que j’aimerais courir en WSBK dans l’équipe officielle, mais pour le moment il n’y a rien de concret et je ne sais pas si Aruba le veut (Aruba Ducati Racing).


Je ne ferai pas la wildcard à Portimao. Il aurait été intéressant de pouvoir participer à cette épreuve, dans le but de se confronter aux pilotes du Championnat du Monde, ainsi que de mieux connaître la moto, mais l’opération n’a pas abouti.


Je ne sais pas encore ce que je ferai en 2023, car la situation évolue et il n’y a pas de confirmation. Je n’ai encore rien défini même avec l’équipe Warhorse, même si je pourrais sérieusement envisager une deuxième année ici aux États-Unis.


46 vues4 commentaires

Posts récents

Voir tout