top of page

Pecco Bagnaia : "J'ai trop géré l'arrière au départ".



Jusqu'au départ de la course Sprint, Pecco Bagnaia ne vivait pas un week-end idéal. Contrairement à Assen, il a eu beaucoup de mal à trouver le bon rythme le vendredi.


Et samedi matin, c'est une seconde ligne qui l'attendait en qualifications.


Mais à la suite d'un très bon départ, le double en champion en titre a pris la tête et là a été son erreur selon lui. Au lieu de pousser, il a voulu dès cet instant économiser son pneu arrière et Martin et Oliveira l'ont remarqué et l'ont passé coup sur coup.


Il nous dresse le bilan de cette course :


Pourquoi vous ont-ils doublé si vite ?

Jorge a été plus intelligent que moi. J'avais pris un très bon départ, je m'étais mis devant et c'était une stratégie parfaite. Mais j'ai décidé de trop gérer le pneu arrière et Jorge l'a compris. Il en a profité. Et puis Miguel en a profité aussi. C’était probablement mon erreur de ne pas profiter davantage du nouveau pneu au début, car après quelques tours, cela aurait été pareil. C'était peut-être la bonne stratégie pour demain.

Pourquoi ne pas avoir attaqué Oliveira ?

Cela a été très difficile, car à chaque fois que je m'approchais d'Oliveira, la pression du pneu avant montait en flèche. Je ne pouvais même pas essayer de doubler. L'important était de finir la course le plus en avant possible et plus encore était impossible.

Etes-vous satisfait du podium ?

Compte tenu de tout ce qui s’est passé aujourd’hui, oui. En qualifications, j'ai eu deux problèmes techniques sur la moto, puis les deux drapeaux jaunes sont arrivés, mais j'aurais quand même pu me battre pour la pole. Il y a des choses qui n'ont pas fonctionné aujourd'hui et finir sur le podium est toujours important. Tout s’était si bien passé à Assen qu’il fallait que quelque chose se passe ici.

Votre objectif pour demain ?

Il sera crucial de s’améliorer. Un aspect positif de la course d'aujourd'hui a été d'être plus rapide que les pilotes devant moi dans les derniers tours. Demain, il sera important de démarrer comme aujourd'hui, d'aller de l'avant et ensuite de gérer. Je pense que j'en ai assez pour faire la différence sur la longue course.
Cette piste est très particulière. La température des pneus ne monte pas et demain ce sera encore pire. Nous avons vu de nombreuses chutes et parfois il vaut mieux ne pas trop forcer car il est facile de se blesser. Les chutes de Viñales et de Márquez ont été graves. Même en course, j’ai pris des risques et nous devons le comprendre.

15 vues2 commentaires

2 Comments


marcfjr1300
marcfjr1300
il y a 5 jours

Géré plutôt que gérer 🤗

Like
PatDjango
PatDjango
il y a 5 jours
Replying to

Corrigé, merci 😉

Like
justbiker-footer.jpg
footer_justbiker.jpg
bottom of page