top of page

Moto Gp 2021 : Le bilan de Maverick Vinalès



Aujourd'hui, nous passons à la 10ème place du championnat du monde pour faire le bilan de la saison de Maverick Vinalès.


Une saison mouvementée et atypique pour le pilote espagnol qui a débuté l'année dans l'équipe usine Yamaha et l'a fini dans l'équipe Aprilia.


Qui pouvait se douter au soir de la 1ère course que cette saison allait tourner au vinaigre pour Maverick?


Une 1ère course qui le voyait partir de la 1ère ligne et remporter une course d'une main de maître.


Pourtant, comme souvent son départ a été moyen au point de se retrouver 6ème à la fin du 1er tour mais ce jour là, Vinalès ne nous a pas fait une Vinalès, il est resté au contact et au 11ème tour il doubla Quartararo pour monter sur le podium.


Puis sa victime suivante fut Zarco au tour suivant et 3 tours plus tard, c'est autour de Pecco de subir la furia de Maverick qui s'empara de la tête et malgré un désavantage moteur par rapport aux Ducati, il faisait un festival dans la partie sinueuse pour prendre un bon avantage avant la longue ligne droite.




Bref, un début de championnat idéal.


La semaine suivante, Gp de Doha sur le même circuit, encore une 1ère ligne mais un scénario différent. Sa course n'a pas été mauvaise mais avec une 5ème place, il ne réédita pas sa superbe performance de la semaine précédente.


Est-ce la victoire de son coéquipier qui l'a mis sous pression mais dès le gp suivant à Portimao, Maverick a bu la tasse. Tandis que Fabio trouvait la solution sur ce circuit où il avait été le dernier Yamaha en 2020, Maverick ne trouva pas la solution et a fini à une lointaine 11ème place.


Les 3 courses suivantes à Jérez, au Mans et au Mugello se passaient presque aussi mal avec des 7ème, 10ème et 8ème places. De sorte qu'au bout de 6 Gp, il accusait déjà un retard de 41 points sur son coéquipier (105 contre 64).


En Catalogne, il refaisait son apparition dans le top 5 en devançant Fabio mais sur un circuit typé Yamaha, Maverick était mécontent.


Le gp suivant, cela a été la qualification la plus catastrophique de Vinalès depuis son arrivée chez Yamaha en 2017. Il ne trouve jamais la solution en FP3 ni en Q1, de sorte qu'il se qualifia en 21ème position.


Le dimanche, il toucha le fond en terminant dernier de la course en 19ème position!


Mais nous connaissons Maverick, il peut être au fond du trou un week-end et ressurgir de nulle part le week-end suivant. Et c'est ce qui s'est passé à Assen.


1er de la FP1, 1er de la FP2, 1er de la FP3, 2ème de la FP4 et pôle en Q2! Puis de nouveau 1er du Warm-up!


Mais le dimanche, malgré une très belle course, il subit la loi de Fabio et a fini second de la course. Et comme souvent avec Maverick, c'est au départ qu'il a perdu cette course, pendant 12 tours, il resta englué à la 4ème place incapable de dépasser pendant que Fabio en tête prenait le large.


Profitant d'une erreur de Nakagami qui était second et de l'usure des pneus de Pecco, Vinalès s'empara de la 2ème place au 15ème tour mais Fabio était déjà trop loin à plus de 4 secondes! Maverick mis le turbo, remonta un peu mais c'était trop tard.


Est-ce cette course qui a laissé des traces sur le moral de Vinalès? Peut-être car jusque là, il faisait le week-end presque parfait.


Toujours est-il que dans la foulée, il annonça son divorce avec Yamaha et qu'il signerait pour une autre équipe en 2022.


Le gp suivant en Autriche, il commença bien le week-end mais ne se classe que 9ème sur la grille. Le dimanche, il prit un bon départ mais un drapeau rouge le stoppa dans son envol. Au moment de s'élancer pour le tour de chauffe pour le second départ, il cala et n'arrivait pas à remettre en marche sa Yamaha, il du donc aller s'élancer de la voix des stands.


Et sa course fut un calvaire malgré qu'au fond du peloton et sans aspiration, il était à peine moins rapide que les premiers mais ensuite il commença à perdre ses freins un peu après la mi-course.


Ne pouvant plus rouler qu'à 5 secondes de ses temps, il explosa de rage sous son casque et fit de nombreux coups de rupteur. Il termina dernier de cette course et nous ne nous doutions pas que c'était la dernière fois que l'on verrait Maverick sous les couleurs de Yamaha.



Mais très vite après la course, Yamaha a montré son mécontentement et très vite la sanction est tombée, Vinalès était mis à pied.


A partir de ce moment là, la question qui se posait était : qu'allait devenir Maverick? Suspendu quelques courses, licencié, etc...? Finalement, d'un commun accord, Yamaha et Vinalès se quittaient avec effet immédiat.


La seule bonne nouvelle pour Vinalès, c'est qu'il pouvait recourir pour l'écurie de son choix et comme Savadori était mal en point chez Aprilia, l'issue était presque tracée. Et le 16 août, l'officialisation tomba, Vinalès et Aprilia signaient pour 2021 et 2022.



Après quelques essais convaincants, il a été décidé que Vinalès reprendrait la course avec Aprilia au gp d'Aragon, histoire surement de sa familiariser avec son équipe en vue de 2022.


Après 6 courses, le bilan était bien sur peu glorieux, surtout avec une Aprilia qui même aux mains d'Alex Espargaro était en perte de vitesse en cette fin d'année. Vinalès fit quand même une très bonne course à San Marin au Gp d'Emilie Romagne pour finir 8ème.


Nous espérons pour Maverick qu'Aprilia confirmera les progrès entrevus en 2021 et que lui trouvera une sérénité qui lui a fait souvent défauts depuis son arrivée chez Yamaha en 2017 alors qu'il avait été parfait avec Suzuki en 2015 et 2016.


Voici les stats de Maverick Vinalès en 2021 :


Place au championnat : 10ème

Nombre de points : 106

Nombre de victoires : 1

Nombre de podiums : 2

Nombre de top 5 : 4

Nombre de top 10 : 8

Nombre de pôle position : 1

Nombre de 1ères lignes : 4

Nombre de Q2 : 9

Nombre de meilleur tour en course : 1

Nombre de chutes : 4

Classement BMW Award : 9ème avec 119 pts





29 vues4 commentaires

Posts récents

Voir tout

4 Comments


Max666
Max666
Jan 18, 2022

J'aime trop, l'histoire de la marque, le respect des travailleurs de l'ombre, techniciens, pour lui pardonner son "coup de sang'. Exit.

Like

PatDjango
PatDjango
Dec 21, 2021

Un copier/coller de mon post sur MS sur le sujet, écrit au même moment que cet article:


C'est Fabio qui l'a "tuer" ... et ce depuis 2020, voire bien grignoté dés 2019. Quartararo a obtenu autant de victoires avec Yamaha (8) que Viñales depuis 2017. Mais plus que les victoires et les podiums, c'est les "absences" de Viñales lors de certaines courses qui font tâche. Même en étant placé dans les meilleures dispositions comme N°1 du team etc, bonnes qualifs, et puis Pfiouut, départs catastrophiques ou moyens, difficultés à dépasser, plus rien avant les 5 derniers tours quand la piste est dégagée devant lui ...


Finalement même si rien ne le présageait c'est une bonne chose pour Yamaha que Viñales ait craqué de…


Like
Philippe Martinez
Philippe Martinez
Dec 21, 2021
Replying to

Ses problèmes avec le plein, je les avais remarqué dès son arrivée chez Suzuki.


Il suffit de regarder le gp d'Australie de fin 2016 pour le constater. Il se qualifie 13ème et Rossi 15ème. A la fin du 1er tour, il est 11ème et Rossi 13ème.


Et les tours suivants, on a vu l'énorme différence entre un Rossi énorme freineur et agile avec le plein et un Vinalès qui avait beaucoup de mal à dépasser malgré un rythme impressionnant.


Résultat, Rossi gagna 11 places en 9 tours tandis que Mavrick n'en gagna que 5 dans le même laps de temps.


Rossi était donc second et Maverick 6ème. En fin de course, avec le réservoir allégé, Vinalès monta à la 3ème…

Like

Ouro
Ouro
Dec 20, 2021

Il restera un mystère : un des pilotes les plus doués, sans contestation possible. Et pourtant…

J’avais dit en son temps que son arrivée chez Yam c’était bien joué, j’imaginais un passage de témoin entre l’Idole et le Sanglier. Loupé.

Dommage que Yam n’ait pas su/ pu le canaliser, et pourtant il y avait des signes, comme le renvoi de Forcada par exemple.

Pour autant, le talent est toujours là et il est encore très jeune.

Je ne sais pas ce que son année chez Aprilia lui réservera, quelques coups d’éclat à n’en pas douter. Il doit briller parce que ça bruisse de plus en plus qu’Honda s’intéresse beaucoup à Mir, ce qui pourrait laisser une selle chez Suz si…

Like
justbiker-footer.jpg
footer_justbiker.jpg
bottom of page