Moto gp 2021 : Le bilan de Marc Marquez



Aujourd'hui, nous passons à la 7ème place du championnat du monde pour faire le bilan de la saison de Marc Marquez.


Une saison qui voyait le retour du champion espagnol mais la question était de savoir dans quel état physique.


Mais le 1er indice nous est parvenu avant le début de saison quand il déclara forfait pour les deux premiers gp au Qatar. On se doutait que Marc ne jouerait pas le championnat mais qu'il allait reprendre petit à petit le rythme de la compétition en prévision de 2022.


Mais finalement, la surprise a été de constater qu'après quelques Gp pour reprendre le rythme et le temps que son épaule se consolide, malgré sa 7ème place au championnat, il a surement été le 3ème homme fort de cette saison derrière Quartararo et Bagnaia.


Mais revenons en arrière pour son 1er Gp à Portimao, quelle ne fut pas la surprise de tout le monde de le voir terminer 3ème de la 1ère séance d'essais libres sur un circuit très difficile et sur lequel il n'avait pas roulé en 2020.


Mais sur ce circuit très compliqué à apprivoiser, Marc avait démontré qu'il n'avait rien perdu de son talent, il excelle sur ce genre de circuit.


Et la surprise fut encore plus grande de ne jamais le voir sortir du top 10 sur toutes les séances d'essais avec au final une superbe seconde ligne en 6ème place à seulement 259 millièmes de la pôle!





Mais on voyait bien qu'il souffrait, se contentant de runs très courts et la question était de savoir s'il allait terminer la course.


Après avoir pris un superbe départ en bouclant le 1er tour à la 4ème place, il rentra dans le rang, semblant manquer de force et d'agressivité. Après être retombé à la 9ème place dès le 3ème tour, il prit son rythme et resta à cette position jusqu'à voir deux pilotes faires des erreurs et au final, il termina 7ème et 1er Honda devant son frère, ce que personne n'imaginait.


La suite allait être un peu plus difficile, à Jérez il a été éliminé en Q1 et termina 9ème de la course.


Au Mans, il démontra qu'il n'avait rien perdu de son talent sur piste mouillée en dominant la FP3 et en partant de la 6ème place de la grille.


En course il resta dans le groupe de tête et pris la tête avant le changement de moto à cause de la pluie mais malheureusement, en voulant s'échapper, il fit une erreur, tomba sans gravité et abandonna.


Même sentence au Mugello où il tombait au 7ème au tour et en Catalogne où il chuta dès le second tour.


Mais nous connaissions tous l'objectif non avoué de Marc Marquez, tout son début de saison avait un seul but, reprendre le rythme pour essayer de jouer la victoire sur le Sachsenring en Allemagne, circuit où il était invaincu depuis 2010 en 125 et qui est le circuit qui tourne le + à gauche du calendrier (10 virages à gauche contre 3 à droite) avec cet enchainement de 7 virages à gauche à grande vitesse entre le virage 4 et le virage 10!


Comme attendu, il ne réalisa pas la pôle car son peu de force physique côté droit ne lui a jamais permis en 2021 de pouvoir être à 100% sur le tour qualif mais on se doutait qu'en course, avec les pneus à économiser et le fait que personne ne se donne à 100% sur la durée de la course, on pensait bien qu'il aurait ses chances.


Et nous n'avons pas été déçus, parti de la 5ème place, il prit un envol très agressif et boucla le 1er tour en tête. Et pendant les 8 premiers tours, il avait toute une meute à ses trousses car Marc ne voulait pas tout donner en début de course, de peur de ne pas voir le drapeau à damiers, il instaura donc un faux rythme de sorte qu'au tour 7, les 4 pilotes derrière lui était à moins d'une seconde.


Mais au tour 8, quelques gouttes de pluie ont commencé à tomber, rendant la piste glissante à plusieurs endroits et c'est là que Marc décida de ne pas baisser de rythme pour créer l'écart et en 2 tours, il fit grimper l'écart de 2/10ème à 1,8 secondes.


A partir de là, son poursuivant n'était plus Alex Espargaro mais Oliveira qui mit un énorme rythme pour essayer de revenir, il grappilla dixième par dixième mais finalement, quand il est revenu à 9/10ème de Marc à 6 tours de la fin, il lâcha l'affaire, il était épuisé car le rythme de Marc resta aux alentours de 1,22"1. Et au bout de 30 tours, la délivrance était là, Marc remporta sa 1ère course depuis 2019 dans une émotion indescriptible.





Le boss était de retour mais au prix de quelles souffrances!


Le gp suivant, sur un circuit tournant à droite, Marc rentra dans le rang à Assen, circuit où les enchainements de virages ont eu raison de sa condition physique et il ne finit que 7ème.


Puis une course décevante au Gp de Styrie sur un circuit moins contraignant et où il finit 8ème.


Le week-end suivant sur le même circuit, il était dans le rythme se qualifiant à une bonne 5ème place.


Il prit un bon départ pour se retrouver 3ème au second tour et à partir du 13ème tour, il a été le seul à garder le rythme de Pecco et Fabio, les autres commençant à décrocher.


On a vite constaté qu'il jouait la victoire et doubla Quartararo au 21ème tour mais la pluie arriva et Marc décida de rentrer, il se retrouva en tête des pilotes ayant décidés de rentrer mais il chuta dès le second tour en pneus pluie, c'était terminé, il se releva et ne termina que 15ème.


A Silverstone, Marquez montra une belle vitesse tout le week-end et s'élança de la 5ème place mais patatra, en voulant remonter trop vite sur la tête de course, il chuta dès le 1er tour en emportant avec lui Jorge Martin.


Puis vint la meilleure période de Marquez en cette année 2020. Cela commença à Aragon, circuit tournant à gauche. Il domina nettement la FP1 et la FP4, ce qui démontra qu'il fallait compter sur lui en conditions de course.


Il s'élança 4ème et sa bataille pour la victoire avec Bagnaia fut splendide, on sentait que Pecco était un peu plus rapide mais Marc ne lâcha rien, tentant le tout pour le tout jusqu'au dernier tour. Il s'inclina de seulement 6/10ème.





A Misano, Marquez retrouva ses problèmes sur un circuit tournant à droite mais moins qu'à l'accoutumée et loin derrière le combat Pecco-Fabio et derrière un intenable Bastianini, il réussit en fin de course à doubler Miller pour finir à une belle 4ème place.


2 semaines plus tard, rdv était donné dans le 2ème jardin de Marquez, le circuit d'Austin, à part sa chute en étant en tête en 2019, il avait toujours été sur la plus haute marche du podium entre 2013 et 2018 avec à chaque fois la pôle position!


Il domina la FP1 et la FP2 et se qualifia en 3ème position, ce qui confirma que Marc n'avait pas retrouvé l'intégralité de ses moyens sur le tour qualif.


Mais tout comme au Sachenring, on se doutait qu'il allait falloir être très fort pour le battre et de suspens il n'y en eu pas, il pris la tête dès le 1er tour, il temporisa jusqu'au 5ème tour puis il haussa le rythme et largua Quartararo de 4 à 6/10ème par tour!


Il était à ce moment là le seul pilote à tourner systématiquement sous les 2'05" et quand l'écart atteint les 3"5 au 11ème tour, il baissa un peu de rythme pour s'économiser et il franchit la ligne d'arrivée avec près de 5 secondes d'avance tout en ayant géré. Bref, une course digne de ses meilleures années.



Nous en étions donc à la seconde victoire de l'année de Marc mais on sentait bien qu'il n'était pas satisfait, il voulait absolument se prouver et démontrer que malgré son handicap côté droit, il pouvait gagner sur un circuit tournant à droite et ainsi montrer qu'il serait un prétendant au titre pour la saison suivante.


Mais personne ne pensait qu'il pourrait l'emporter à Misano sur le Gp d'Emilie Romagne, circuit un peu tourniquet, on pensait plutôt à Portimao pour le Gp suivant. Le déroulement du week-end confirma qu'il ne jouerait probablement pas la victoire avec une 7ème place en qualification et un rythme de course qui ne semblait pas digne des meilleurs.


Mais ne jamais douter de Marc, il prit un énorme envol et boucla le 1er tour en 3ème position en étant le seul à pouvoir suivre le rythme des 2 Ducati officielles. Et dès le 3ème tour, Jack qui était 2ème chuta et Marc se retrouva être le seul à pouvoir suivre Bagnaia qui roulait à un rythme effréné.


Pol Espargaro étonnant 3ème était impuissant, il voyait le duo s'échapper devant lui. Du tour 7 au tour 13, Pol restait distancé de 3 secondes et c'est à ce moment là que Pecco décida de hausser le rythme pour semer Marc, de sorte que Pol en 7 tours se retrouva distancé de 7"5!


Marc comme à Aragon se donnait à 100% pour rester dans la roue de Pecco mais au 21ème tour, il montrait des signes de déclin physique, il était à bout et dans le 22ème tour, il décida de relâcher légèrement pour assurer cette seconde place mais Pecco n'étant pas au courant que Marc venait de laisser tomber, il continua à forcer et perdit l'avant dans l'avant dernier virage.



Cette chute clôtura la bataille pour le titre de champion du monde et Fabio remportait son 1er titre et Marc sa première victoire sur un circuit tournant à droite depuis 2019.





Et même si Quartararo avait une belle avance au championnat, il pourra dire merci à Marc qui en mettant une énorme pression sur Pecco l'a poussé à la faute car ce dernier pour garder un espoir pour le championnat se devait de gagner.


Sur ces 4 Gp, Marc a été celui qui avait le + de points, on le sentait de retour et malgré qu'il n'était pas encore à 100%, il démontrait que même à 90% et avec une Honda pas au top, il rivalisait avec les 2 meilleurs pilotes du plateau. Il prenait donc rdv pour 2022.


Mais c'était sans compter sur la poisse qui suit Marquez depuis 2 années. Alors qu'il recouvrait petit à petit ses moyens physiques, il fit une chute plutôt légère en s'entrainant en Enduro mais en tombant sur la tête, il provoqua le retour du problème qu'il avait à l'oeil gauche, celui dont il s'était fait opérer en 2012 pour une diplopie.


Sa saison était terminée et l'inquiétude commença à gagner le clan Honda en prévision de 2022.


En décembre, un communiqué médical rassurant disait qu'il n'avait pas besoin d'opération mais seulement d'un traitement, puis il se montra plusieurs fois sur twitter sans lunettes, puis il a annoncé qu'il reprenait l'entrainement mais son forfait ce week-end à une course à pieds qu'il faisait chaque année laisse planer un doute sur sa présence aux tests du mois de février et a fait grimper l'inquiétude de ses fans.


Mais cette fin de saison a prouvé une chose, si Marc revient en forme physiquement et avec une Honda en amélioration, il faudra être très fort pour le battre.


Voici les stats de Marc Marquez en 2021 :


Place au championnat : 7ème

Nombre de points : 142

Nombre de victoires : 3

Nombre de podiums : 4

Nombre de top 5 : 5

Nombre de top 10 : 9

Nombre de pôles positions : 0

Nombre de 1ère ligne : 1

Nombre de Q2 : 11

Nombre de meilleurs tours en course : 2

Nombre de chutes : 22

Classement BMW Award : 8ème avec 119 pts




38 vues5 commentaires