top of page

Miguel Oliveira plutôt satisfait de son rythme.



Malgré le fait qu'il possède la RS-GP24, Miguel Oliveira n'a pas été particulièrement performant au test de Sepang.


En 1'58"000, il s'est retrouvé 18ème du test à une seconde d'Aleix Espargaro et à 5/10 d'un Vinales encore peu à l'aise sur le modèle 2024.


Au sein de l'équipe Trackhouse, Miguel était seul les deux derniers jours car Raul Fernandez du fait de son highside le 1er jour a quitté prématurément Sepang.


Miguel Oliveira nous livre son analyse :


C'est vrai que j'ai du mal à faire un tour rapide, donc nous devons nous améliorer pour être compétitifs. Mais il y a de bonnes raisons à cela. Nous avons raté la bonne fenêtre pour un contre-la-montre jeudi, nous sommes sortis trop tard. Nous avons modifié de nombreux réglages et roulé avec eux toute la journée pour que je puisse mieux comprendre l'Aprilia. Notre rythme de course est meilleur.

Quelles sont les différences avec le modèle 2022 ?

Il y a place à amélioration, notamment en ce qui concerne le comportement de la direction à haute vitesse, que je n'ai pas pu résoudre à Sepang. Nous aborderons ce problème au Qatar.

Espargaro a noté que l'Aprilia était fatigante à piloter, qu'en pensez-vousl ?

Cela dépend toujours si l'effort correspond au temps au tour, alors tout va bien. Si vous donnez tout et que vous ne passez pas un bon moment, cela vous frustre. Ce n'est plus le cas. Le fait est que l'Aprilia est devenue un peu plus lourde, surtout lors des changements de direction rapides. Mais nous trouverons un bon compromis.
Nous avons fait un peu de travail avec l'électronique, et je vois une bonne base en particulier avec le contrôle de traction. Maintenant, j’ai beaucoup plus d’options et je ne les ai pas encore toutes essayées. Il y a tellement de choses à découvrir qui peuvent nous faire aller plus vite sur un seul tour. La moto, les pneus et l’électronique, ces trois composants doivent fonctionner en harmonie pour atteindre cet objectif.

Que pensez-vous de l'arrivée de Davide Brivio ?

L'avoir à bord est très bien pour l'équipe. Nous avons constitué une équipe puissante et le rôle de Davide est de trouver ce dont nous, les pilotes, avons besoin pour nous sentir à l'aise. J'ai hâte de le rencontrer.

18 vues0 commentaire
justbiker-footer.jpg
bottom of page