top of page

Pirro : "En 2016, Marquez n'est pas venu chez Ducati car le salaire était trop bas".



C'est avec grande satisfaction que Michele Pirro voit le meilleur pilote des 10 dernières années renoncer à un gros salaire pour privilégier une moto compétitive.


Le pilote essayeur Ducati voit là la reconnaissance de tout le travail accompli par sa marque depuis plusieurs années. Et cette moto est devenue tellement compétitive qu'elle arrive à gagner même avec des modèles de l'année précédente.


Pirro n'a pas encore pu échanger avec Marquez mais il le fera pour lui demander où la Ducati peut s'améliorer.


En 2016 il n'a pas pu venir chez Ducati parce que cela coûtait trop cher, alors que maintenant il a choisi une Ducati pour gagner à nouveau et c'est un aspect positif. Il n’a pas dit grand-chose, mais ce que nous avons vu, comme son expression faciale, je pense que c’est la meilleure réponse.


En tant que pilote et testeur Ducati, j'avais clairement envie de lui demander quelles choses pourraient être améliorées. Il y a de la satisfaction là-dessus, car quand je suis arrivé chez Ducati, c'était nous qui devions copier les constructeurs japonais, alors qu'aujourd'hui la situation s'est inversée.


Il nous a fallu 12 ans pour arriver à cette situation, nous avons remporté deux Championnats du Monde et non sept ou huit d'affilée comme les autres, ou six de suite comme Márquez les a gagnés. (il n'a pas gagné en 2015). Ce que je regrette, c'est que ce nouveau règlement ne me donne pas la possibilité de faire des wild card en première partie de championnat et ça me dérange que ceux qui ont bien travaillé ces dernières années soient pénalisés.


Les wild-cards étaient également une récompense pour l’équipe de test travaillant en coulisses. Nous allons nous en sortir, mais l'aspect qui doit être souligné est que nous avons des pilotes très bons sur nos huit motos et il est difficile d'envisager d'obtenir moins de 85 % des points.


Qu'est-ce qui fera la différence entre les pilotes Ducati?


Nous avons vu cette année que Ducati a gagné avec différents pilotes et différentes motos. Donc, si l'on considère que Di Giannantonio a réussi à gagner une course avec la moto de l'année dernière sans mises à jour, et que lors des dernières courses, il s'est toujours battu pour le podium, on peut comprendre que la différence avec la moto de 2024 ne sera pas exagérée. Ce qui fera la différence, ce seront les sensations et la perception qu'aura le pilote.


Di Giannantonio a construit la moto autour de lui et ensuite il a fait la différence. Idem pour Bagnaia. Le positif, et ce qui nous inquiétait, était de faire en sorte que Pecco ait les mêmes sensations de base qu'avec la moto 2023. Il les considérait encore meilleures, ou du moins très similaires, et c'était précisément l'objectif principal que nous nous étions fixé dans le tests effectués à Jerez, car au cours des deux dernières années, au cours desquelles nous avions certaines inquiétudes, Pecco avait des doutes jusqu'à Sepang.


Márquez, comme Di Giannantonio, seront sans aucun doute parmi les protagonistes, mais nous espérons qu'Enea pourra également connaître une saison normale, car en Moto GP en ce moment, vous n'arrivez à rien si vous n'êtes pas complètement en forme.

34 vues1 commentaire

1 Comment


PatDjango
PatDjango
Dec 16, 2023

Intéressant ce que dit Pirro

merci Philippe Martinez de la holding Martinez !

Je savais bien que t'étais pas tout seul à faire tout ça 😛

Mais fais gaffe, faire travailler les enfants c'est pas bien 😂

Like
justbiker-footer.jpg
footer_justbiker.jpg
bottom of page