top of page

Michael Ruben Rinaldi, un week-end qui aurait pu mieux se terminer.



Enfin un week-end au niveau où on attendait le pilote italien. Rinaldi se sait sur la sellette pour 2024 car Bassani convoite son guidon, voire même Bulega.


Après ses deux podiums lors de la manche inaugurale à Philipp Island, Rinaldi avait ensuite enchainé 8 courses sans podium, podium avec lequel il a renoué lors de la course 2 en Catalogne il y a 4 semaines. Très maigre bilan pour un pilote qui voit son coéquipier tout rafler.


Mais ce week-end, on a enfin revu un Rinaldi à sa place, celle d'être sur le podium avec ce qui est la meilleure moto du plateau. Donc il se doit d'être tout le temps sur le podium en compagnie de Bautista et Toprak.


Lors de la course 1, il a réalisé une course pleine, certes il n'a pas pu tenir le rythme de Bautista mais il a pu décrocher Toprak et cela s'est conclu par une belle seconde place.


Lors de la course sprint, Bautista et Toprak étaient au dessus du lot et Rinaldi décrocha le podium.


Lors de la course 2, l'italien pensait refaire la même perf que le samedi mais cette fois-ci, il semblait un peu plus lent et Toprak un peu plus rapide. Ils se livrèrent une belle bataille mais Rinaldi est parti à la faute dans le sillage du turc, ce qui donna à son week-end un bilan positif mais qui se termina mal avec 16 points foutus en l'air.


Et les points, Rinaldi en a besoin, le constat au championnat est alarmant car avec 99 points et une 6ème position, il pointe à 27 points de Bassani, à 30 points de Rea, à 51 points de Locatelli, à 113 points de Toprak et à 199 points de Bautista!


Avec la meilleure moto du plateau, cela fait "tâche"...


Pour moi, ce fut un week-end globalement positif. J'ai décroché deux podiums lors des deux premières courses puis lors de la dernière il s'est avéré que je n'avais pas les mêmes sensations que samedi, je tournais quelques dixièmes moins vite. Cela a permis à Toprak de rester avec moi, j'ai essayé de gérer la situation du mieux que je pouvais.


Avec 6-7 tours à faire, il m'a dépassé et j'ai décidé de rester calme, mais pour la première fois ce week-end, je me suis retrouvé dans le sillage d'un pilote et j'ai freiné au même point mais le sillage de Toprak m'a aspiré.


Il est très doué pour le freinage, dès qu'il a commencé à freiner, il a beaucoup ralenti la moto et cela a créé l'accident. J'ai touché son pneu de quelques centimètres et j'ai fini dans les graviers.


Ce n'était pas mon intention de le dépasser à cette occasion. Une occasion gâchée de monter à nouveau sur le podium, il y a du regret. Maintenant, je panse mes plaies et j'arriverai encore plus affamé à Donington . J'irai là-bas avec la mentalité de me battre pour le podium.


Et pour le futur :


Mon manager s'en charge. Pendant ce temps, tout le monde parle à tout le monde. On verra.



5 vues0 commentaire

Comments


justbiker-footer.jpg
footer_justbiker.jpg
bottom of page