Marquez et Marini sonnent l'alerte sur les difficultés de dépassement.



Depuis quelques courses mais on voyait déjà cela en 2020 et 2021, de plus en plus de pilotes se plaignent des difficultés pour dépasser.


En cause le trop d'appui aéro du aux ailerons qui empêchent les motos de se suivre de près, ce qui engendre aussi une nette augmentation de la température du pneu avant.


Donc les pilotes peuvent se suivre mais sur un court laps de temps mais s'ils restent trop longtemps derrière un pilote, ils sont obligés de relâcher un peu, de prendre plus d'une seconde d'écart pour faire retomber la température de ce pneu.


Marini a même eu une pensée pour Vinalès quand il dit qu'il est son pire ennemi car il peut le garder derrière lui indéfiniment car Maverick a beau être bien plus rapide que lui, il ne peut pas le passer car son pneu chauffe trop.


Luca Marini :


Avec les pneus, c'est maintenant très difficile de dépasser car la pression à l'avant augmente. Ensuite au freinage ce n'est pas si simple car tout le monde freine très tard.


À mon avis, Michelin a fait un travail incroyable avec le pneu arrière. Maintenant, ils doivent se concentrer sur le pneu avant pour augmenter le spectacle… Si nous ne faisons pas d'erreurs, il est très difficile de dépasser.


Je sens que cette saison, mais aussi depuis l'an dernier, je suis le pilote que Viñales déteste le plus ! À chaque fois qu'il est derrière moi, j'essaie de ne pas le laisser passer et il a un rythme de course nettement supérieur au mien mais il ne peut pas doubler.


Selon moi, avec ces sensations à l'avant, à cause des pressions ou ces choses, si on ne fait pas d'erreur en 27 tours, le pilote de derrière ne peut pas doubler. Si on a plus de vitesse en ligne droite, on peut doubler mais actuellement, ce n'est pas le cas me concernant.


Et à présent voyons ce que disait Marc Marquez après la course au Mans :


Avec ces motos, il faut une manœuvre très agressive pour dépasser : avec le holeshot, l'aérodynamisme et toutes ces choses, c'est vraiment difficile de dépasser maintenant.


Les gens ne se rendent pas compte si tu vas une demi-seconde plus vite ou plus lentement, ils veulent voir des dépassements.


Si le pilote qui précède ne se trompe pas, il est quasiment impossible de le doubler.



27 vues4 commentaires