top of page

Marco Bezzechi : "Pour le championnat, je ne suis pas définitivement hors jeu".



Après un week-end exceptionnel en Inde et un rythme tout aussi exceptionnel, le pilote de la VR46 est quelque peu rentré dans le rang à Motegi.


Tout d'abord, il s'est fait une énorme frayeur lors du tour de lancement au début de la Q2, une énorme chute à plus de 200 km/h dans l'avant dernier virage.



Après s'être relevé avec une douleur à la cheville, il a enfourché sa seconde moto pour signer un honorable 4ème temps.


Sa course sprint a été moyenne qu'il a terminé à la 6ème position et lors de la course principale, il s'est fait une grosse chaleur au départ, manquant d'emporter le leader du championnat mais n'a ensuite pas pu éviter Vinales qui a entrainé Zarco.


Ensuite après avoir fait une belle remontée, il n'a pu tenir le rythme sous la pluie du duo Martin-Bagnaia et a même perdu le podium après avoir été dépassé par un Marquez qui imprimait un énorme rythme dès que la piste fut énormément mouillée.


Malgré ce week-end moyen pour ses standards, Marco Bezzechi estime qu'il n'est pas hors jeu pour le championnat du monde, alors qu'il pointe à 54 points de Bagnaia et qu'il reste 222 points à aller chercher lors des 6 derniers week-end de course.


Sur la grille, j'avais vu qu'il allait pleuvoir. Le départ n'a pas été mauvais, mais dans le premier virage, mon pneu arrière a patiné et j'ai frôlé Pecco, l'évitant de peu. Je l'ai contrôlé, sinon nous aurions pu avoir une grosse chute. J'ai touché Zarco et Viñales. Je suis désolé, mais je ne pouvais rien faire de différent.


C'était le premier flag to flag de ma vie et changer de moto était très amusant . Cela s'est bien passé et j'ai gagné quelques positions. J'allais vite sur le mouillé, j'allais plutôt bien, mais j'ai eu un problème avec la visière : je ne voyais plus rien. J'ai perdu un peu et Márquez m'a dépassé.


Quand j'ai vu le drapeau rouge, j'ai réalisé que j'avais raté le podium . Je savais qu'ils nous feraient encore sortir, mais cela n'aurait servi à rien : il faisait noir et il y avait une tonne d'eau.


Et pour le championnat?


Je ne suis pas définitivement hors jeu , mais objectivement, maintenant les deux protagonistes sont Bagnaia et Martín. Un favori entre les deux ? À mon avis, il n’y en a pas pour le moment.

17 vues0 commentaire
justbiker-footer.jpg
bottom of page