Marc Marquez veut courir une ou deux courses avant le test de fin d'année.



Conscient qu'il ne pourra pas être prêt pour le test à Misano le 5 septembre, Marc Marquez se donne une échéance raisonnable pour reprendre le guidon de sa Moto Gp.


Même si l'évolution de son bras est positive après son opération de début juin, l'échéance de Misano est trop proche. Il passera une autre visite médicale fin août avant d'intensifier sa rééducation.


Il est donc raisonnable de penser qu'il pourrait reprendre la moto de route avant fin septembre et être prêt pour faire une partie de la tournée asiatique.


Mais l'objectif est bien sur le test de Valence après le dernier grand prix et Marc veut le faire en ayant eu pas mal de roulage auparavant et ainsi pouvoir pousser le prototype afin de donner les meilleurs conclusions aux ingénieurs.


D'ailleurs, à ce sujet, une grande réunion aura lieu la semaine prochaine lors du grand prix d'Autriche entre Marc Marquez et le staff Honda qui viendra exceptionnellement du Japon.


Marc contrairement à l'an passé veut être partie prenante des décisions à prendre.


Voici ce qu'il en dit :


Fin août, j’aurai un autre examen médical. Si tout va bien, on pourra accroître l’intensité des entraînements.


Je discute beaucoup avec Santí et mon équipe pour ce qui est de 2023. Je serai d’ailleurs en Autriche car une importante réunion y aura lieu avec les Japonais.


La dernière fois, j’ai trop déconnecté à mon sens. Je souhaite désormais être davantage impliqué, histoire d’être informé des dernières nouveautés quand je reviendrai sur la moto.


Soyons réalistes, mon principal objectif est de disputer cette année, deux courses ou peut-être juste celle de Valence. Pour tester le prochain prototype, je me dois de faire au moins une course avant.

50 vues2 commentaires

Posts récents

Voir tout