top of page

Malgré la pluie, Fabio Quartararo satisfait de sa journée.



Le pilote français est bien plus satisfait de sa seconde journée que de la première, ce qui est paradoxal vu la météo.


Hier le nouveau chassis ne l'avait pas enchanté, il n'arrivait pas à régler sa moto avec le pneus tendre, seule la vitesse de pointe était un motif de satisfaction.


Aujourd'hui, Fabio semble avoir trouvé des solutions à ses problèmes.


Fabio Quartararo (4ème en 1'58"897) :


C'était une journée positive, même si nous n'avons eu que quelques tours sur le sec. Nous avons essayé le package aérodynamique et il était en fait difficile de comprendre s'il était meilleur que notre carénage standard (à cause du vent). Nous devons donc le tester d'une meilleure manière.


Niveau moteur, aura t'il une nouvelle spécification au test de Portimao?


Non, à Portimão, il n'y en aura plus. L'année dernière, nous avions déjà différents moteurs à Misano et à Valence. Ici à Sepang, nous devons les tester plus en profondeur et savoir exactement ce que nous voulons. Nous avons deux moteurs ici à Sepang, comme à Misano.


Nous n'avions pas de nouveau moteur en 2022, il faut le dire. Dès le premier essai, nous savions à l'époque que le moteur resterait le même que les années précédentes. Nous avons eu une réunion avec Yamaha ici avant les essais et tout s'annonce bien mieux qu'en 2022.


Pas à pas, on commence à aller dans une direction. C'est vraiment positif.


Nous avons vérifié les données d'hier et c'est le cas que j'ai toujours du mal le premier jour à Sepang après l'hiver et toujours sur les mêmes spots et dans les mêmes virages, par exemple en freinant avant le dernier virage ou dans le troisième secteur, j'ai mal roulé hier. Aujourd'hui, avec plus de temps sur la moto, c'était beaucoup mieux, vous pouvez le voir à partir des données.


Yamaha plus proche de Ducati?


Oui, si c'était plus loin, je ne sourirais pas vraiment. Une chose est claire : nous avons fait une amélioration massive de 2022 à 2023, un pas plus important que je ne l'aurais pensé. Yamaha travaille dur et ce n'est pas tout. À Portimão, nous aurons plus de choses, pas avec le moteur, mais certaines pièces qui peuvent rendre la moto un peu plus rapide et peuvent aider un peu à tourner.



19 vues2 commentaires
justbiker-footer.jpg
bottom of page