top of page

Luca Marini (4ème): "La Ducati GP23 de Pecco Bagnaia est parfaite".



Les années se suivent et ne se ressemblent pas. Il était habituel que la nouvelle Ducati mise en service en début de saison ait des problèmes de jeunesse. On l'a vu avec la GP22 en 2022 et la GP21 en 2021.


Ce qui fait que l'an dernier, la GP22 a du attendre la 6ème course pour remporter sa 1ère victoire, c'était avec Pecco Bagnaia à Jérez, c'était même le premier podium de Pecco en 2022.


Et ce défaut de mise au point avait pleinement profité à Enea Bastianini qui roulait sur la GP21 et avec laquelle il était en complète harmonie.


Mais il semble que cette année la nouvelle Ducati soit déjà à un niveau exceptionnelle, du moins avec Pecco Bagnaia, Enea Bastianini connaissant lui quelques problèmes. Peut-être le faity de passer directement de la GP21 à la GP23.


Et Luca Marini en dresse le constat :


Pecco a connu une saison fantastique l'année dernière. Sur presque toutes les pistes sur lesquelles il se rendra cette année, tout sera parfait et à 100% dès le départ. Sa moto 2023 est pratiquement sans défaut et l'électronique est d'un niveau élevé.


De notre côté, nous avons encore du travail à faire. (Pour rappel, Marini roule sur la GP22).


Les conditions de piste pendant le test étaient complètement différentes de ce qu'elles seront le week-end de course dans quelques jours. Les chronos actuels ne valent donc rien par rapport au week-end de course.


Sur le pneu médium, notre rythme est assez bon pour nous battre dans les cinq premiers. Cependant, la situation est différente avec le pneu arrière tendre car la moto se comporte complètement différemment.


L epneu tendre va bien pour un ou deux tours de qualification, mais il pourrait causer des problèmes en course. Je pense que la course sprint aura lieu avec le pneu arrière tendre, tandis que la course de dimanche se déroulera avec le pneu Medium.

15 vues0 commentaire

Comments


justbiker-footer.jpg
footer_justbiker.jpg
bottom of page