top of page

Lin Jarvis nous parle de l'absence d'équipe satellite et du futur.



C'est une nouvelle ère qui s'ouvre pour Yamaha, en effet, cette saison 2023, le constructeur japonais n'aura pas d'équipe satellite sur laquelle s'appuyer.


En effet, l'équipe amené par Razali a décidé de passer dans le giron d'Aprilia.


N'avoir que 2 motos est un handicap pour le partage de données, c'est aussi un handicap pour le test de nouvelles pièces, rappelons-nous par exemple chez Honda, c'est Crutchlow chez LCR qui testaient les nouvelles pièces les week-end de course avant qu'elles ne soient installées dans l'équipe usine.


C'est pourquoi Yamaha espère faire courir Crutchlow pour 3 Wild-Card.


Laissons la parole à Lin Jarvis :


En ce qui concerne les futurs projets de l'équipe satellite, il est vrai que nous serons sans équipe satellite cette année. Cette année, je ne pense pas qu'il y aura un gros déficit. Cela nous permettra de nous concentrer exclusivement sur les motos d'usine. Nous devons nous assurer d'avoir une moto très compétitive pour cette saison et aussi pour 2024-2025 .


Nous voulons revenir à une équipe satellite, cela ne fait aucun doute. Il est trop compliqué d'expliquer les opportunités et les obstacles auxquels nous sommes confrontés. Mais si nous pouvons résoudre certains problèmes, nous pourrions envisager 2024. Sinon, je suis à peu près sûr que nous aurons à nouveau une équipe satellite d'ici 2025, alors attendons de voir.


Si Lin Jarvis parle + pour 2025, c'est pour deux raisons :


1 - Il voudrait que la VR46 vienne dans le giron Yamaha sauf que le contrat de la VR46 avec Ducati expire fin 2024, donc aucune possibilité de ce côté là.


2 - Pour attirer une équipe, il faudra montrer que Yamaha est de nouveau sur la pente ascendante et donc voici pourquoi l'horizon 2025 est l'hypothèse la plus vraisembable.

26 vues1 commentaire
bottom of page