top of page

Lin Jarvis : "Nous allons transférer une partie du développement en Europe".



Lin Jarvis sait que les prochains mois seront cruciaux et que pour garder Fabio Quartararo au delà de 2024, il faut faire un bond en avant.


En ce sens, il sait que le test officiel de Sepang en février 2024 sera déjà très important car il s'agira de la version finalisée de la moto 2024.


Yamaha a semble t'il compris qu'il fallait déployer certaines ressources en Europe afin d'avoir + de réactivité dans le développement.


Il est évident que nous devons améliorer la M1 en termes d'aérodynamique, de moteur et de châssis. Les essais de Sepang seront très importants, le point clé pour voir les progrès réalisés après l'hiver.


Nous faisons de notre mieux et allons transférer une grande partie du développement en Europe, car là-bas les temps de réponse sont plus rapides et il y a plus d'expérience dans certains secteurs, comme l'aérodynamique et les moteurs . On est au travail, on accélère.


Et sur les négociations pour 2025?


Les négociations sur l'avenir auront lieu dans le premier tiers de la saison, la période jusqu'à Assen sera critique. Je pense que Fabio basera sa décision sur plusieurs aspects. Tout d'abord, il évaluera le développement et la compétitivité de la M1 2024.


Deuxièmement, les plans de développement pour 2025 et 2026. Les progrès réalisés et les idées, concepts et engagements garantis pour les années à venir seront fondamentaux . De plus, avant le test de Sepang, la restructuration de notre organisation sera plus claire.

29 vues0 commentaire

Comments


justbiker-footer.jpg
footer_justbiker.jpg
bottom of page