Les courses sprint à partir de la saison prochaine.



Cette décision de faire des courses sprint à partir de 2023 a été prise à la vitesse de l'éclair.


Personne n'en avait entendu parler avant ce vendredi à Spileberg et chaque heure passant, la rumeur s'est faite certitude.


Et la FIM a officialisé ce nouveau format juste après la FP3.


Leur but est clair, faire rentrer de l'argent et ramener des spectateurs sur les circuits.


L'avenir nous dira si cette solution est la bonne.


Mais tout le monde n'est pas content de ce format comme Quartararo par exemple qui trouve l'idée ridicule et surtout ce qui ne passe pas, c'est que les pilotes n'ont jamais été concertés et ils l'ont fait savoir aux instances dirigeantes.


Dans un prochain article, vous aurez tous les détails de ce nouveau format qui va chambouler le programme habituel du samedi.


Voici le communiqué de la FIM :


Nous allons introduire à partir de l'année prochaine une course sprint le samedi après-midi, à chaque Grand Prix. Nous pensons qu'après deux ans de COVID-19, durant lesquels nous avons tous fait d'incroyables sacrifices pour garder ce championnat si important, il est temps d'offrir plus d'exposition aux télévisions, mais aussi aux spectateurs. Nous avons besoin de plus de spectateurs, d'un meilleur show et de remplir les samedis.



Carmelo Ezpeleta, président de la Dorna :


Il a toujours été dans les objectifs de la Dorna et de l'IRTA de constamment essayer d'améliorer le sport, la sécurité, le spectacle, tout. Nous travaillons dans tous les domaines. Nous regardons surtout les différentes possibilités offertes par les autres sports et nous essayons d'offrir un meilleur spectacle, surtout pour les fans, les promoteurs et les télévisions.


Il est très important pour nous d'offrir un nouveau programme qui améliorera selon nous notre présence sur tous les Grands Prix. Cela a été discuté avec la FIM, les constructeurs et les équipes, et j'ai parlé avec les pilotes à la Commission de sécurité.


29 vues4 commentaires