Le pneu arrière 2018 a t'il avantagé Yamaha et Ducati?



Certains pilotes ne décolèrent pas, ils accusent Michelin d'avoir faussé le week-end en ramenant le pneu arrière 2018.


Petit retour en arrière, à l'issue des tests de Mandalika qu'Honda avait dominé tant sur le tour rapide que sur le rythme de course, Michelin a du prendre une décision difficile.


En effet, vu la chaleur de la piste et son mauvais état, les techniciens de Michelin ont décidé de ne pas prendre de risque.


Donc il a été décidé que le nouveau pneu arrière 2022 resterait dans les cartons et le manufacturier français a décidé d'amener un pneu à la carcasse très dure, c'est à dire le pneu 2018. Oui vous avez bien lu, un pneu datant de 4 années!


Et avant même les essais, chez Honda, on se demandait comment leur nouvelle Honda allait se comporter avec ce pneu 2018 alors que leur moto avait été conçue autour du pneu 2022.


Surtout que la Honda 2018 avait un concept totalement différent, elle se pilotait avec du grip à l'avant tandis que la 2022 privilégie l'arrière.


Et même si tous les constructeurs tiennent compte des nouveaux pneus pour concevoir leur machine, Honda a poussé ce raisonnement à l'extrême.


Comme l'a dit leur ingénieur en chef pendant la présentation Honda, ils ont rentré toutes les données de ce nouveau pneu et ils ont construit toute la moto à partir de ce nouveau pneu arrière.


Et vu la force d'Honda aux tests de Sepang, de Mandalika et le très bon week-end de Pol au Qatar qui a joué la victoire, il semblait que c'était la bonne approche.


Sauf qu'Honda n'avait surement pas prévu comment faire fonctionner cette Honda avec un autre type de pneu. Et ce week-end a viré à la catastrophe avec un Pol aux abonnés absents qui se plaint d'une énorme surchauffe de son pneu arrière qui se répercute sur l'avant et donc enlève énormément de grip.


Quant à Marquez, on a vu le résultat, 3 chutes ce week-end même si lui est moins catégorique que Pol en disant que son réglage initial utilisé le vendredi était bon et qu'il le réutiliserait dimanche et que cela lui donnera + de confiance avec l'avant.


Ce n'est pas mieux chez LCR avec un Nakagami complètement perdu et qui pilotait sur des oeufs, résultat une 24ème et dernière place sur la grille. Il a roulé à 1"7 de son temps du test!


Le classement des Honda sur la grille se passant de commentaires : 14 - 16 - 19 - 24


Mais il n'y a pas que chez Honda que cela râle, le plus mécontent est Joan Mir qui est complètement perdu avec ce nouveau pneu, le pilote Suzuki ayant tutoyé le plus souvent les profondeurs du classement. Il partira 18ème.


Quant à Alex Espargaro, lui aussi est très surpris qu'on ramène un pneu vieux de 4 années alors que les motos ont énormément évolué depuis 2018.


Finissons sur une touche d'humour, il est normal que la pole ait été réalisée par une Yamaha, en effet, cette moto n'a pas évolué depuis 2018 et elle est donc en parfaite harmonie avec cet ancien pneu.

16 vues1 commentaire