Le grand prix de Finlande mort-né? Le promoteur est en faillite.




Selon un article paru chez nos confrères de Speedweek, le promoteur du grand prix de Finlande serait en faillite et donc le futur grand prix annulé.


Il faut dire que ce grand prix a connu de nombreux aléas.


Déjà annulé en 2020, puis 2021, il l'a été aussi en 2022.


En effet au mois de mai 2022, soit deux mois avant le grand prix, une inspection de la Dorna constata que le circuit n'était même pas encore asphalté au niveau des stands, des voies d'accès et la voie des ambulances!


Donc le grand prix fut annulé.


La Dorna a donc prévenu que pour que le grand prix puisse se dérouler en 2023, il a été exigé que les travaux soient terminés pour le 20 septembre 2022.


Et cela ne sera probablement pas le cas vu que tout est à l'arrêt à cause de la faillite du promoteur!


Effets collatéraux, le Gp de Motocross qui devait avoir lieu en août est aussi annulé. Et les espoirs d'un Grand prix de F1 aussi.


Malgré les travaux, un test privé avec tous les pilotes tests Moto Gp avaient eu lieu sur ce circuit en 2019, on se demande comment 3 années après, le circuit n'est toujours pas prêt?!


Je vous laisse ci-dessous une partie de l'article de Speedweek qui explique pourquoi ce projet était douteux dès le départ :


La triste histoire du circuit scandinave, sur lequel les opérateurs aux yeux bleus auraient aimé organiser un GP moto dès 2018, a maintenant pris une tournure qui n'étonne plus vraiment personne, car il n'y a pas eu que des subventions controversées de les collectivités locales et les entreprises qui leur sont associées, qui se sont réalisées dans des conditions obscures.


Le quotidien "Iltalehti" rapporte maintenant sur son site Internet que les entreprises de construction Maanrakennus Pekka Rautiainen ky et Macra oy ont déposé une requête en faillite contre le KymiRing auprès du tribunal de district de Päijät-Häme hier mardi.


Selon la requête, les créanciers ont fait des réclamations contre KymiRing pour un montant d'environ 370 000 EUR et 264 000 EUR. Les deux créanciers ont appelé leurs créances par le biais d'ordres de paiement datés du 13 juin, mais les propriétaires de KymiRing n'ont pas été en mesure de payer la dette.


Riku Rönnholm, PDG de l'installation KymiRing, a annoncé aujourd'hui qu'il n'avait pas encore reçu la demande de mise en faillite. En conséquence, Rönnholm n'a pas voulu faire d'autres déclarations. Entre-temps, la faillite de l'hippodrome a déjà été signalée à la radio finlandaise.


Avec le projet KymiRing, environ 30 millions d'euros de coûts de construction ont été engloutis, les opérateurs ont reçu des subventions de 6,5 millions d'euros des caisses de l'État et ont littéralement tout foutu en l'air.


Pour la promotion de l'événement MotoGP annulé, les responsables de KymiRing ont également reçu environ 500 000 euros de Lahti Events Oy, qui appartient à 100 % à la ville de Lahti et a sombré dans le rouge à la suite de cet accord.


Combien de billets pour le GP de Finlande annulé le 10 juillet ont été vendus et si les visiteurs trompés récupéreront leur argent sont ouverts. Incidemment, le billet de trois jours le plus cher coûtait 379 euros.


Cette faillite signifie : en 2023, seuls 20 Grands Prix moto auront lieu à nouveau, la Finlande sera annulée - et il n'y aurait pas d'autres candidats sérieux.


46 vues5 commentaires

Posts récents

Voir tout