top of page

La GP23 est arrivée à ses limites et Alex Marquez demande des évolutions.



Il y a un fait visible par tout le monde, c'est que les pilotes bénéficiant de la GP23 sont arrivés à la limite des possibilités de cette version.


Il y a celui comme Bezzechi en proie à d'énormes difficultés sur cette moto bien plus difficile à régler que la GP22, il y a Alex Marquez et Giannantonio qui sauvent les meubles en étant à la limite et il y a Marc Marquez qui arrivait à concurrencer la GP24 mais qui n'a rien pu faire à Assen avec ce modèle.


Et en plus du fait que la GP23 ait une fenêtre de fonctionnement bien plus étroite que la GP22, Alex Marquez dit aussi qu'ils ont la GP23 du début de saison 2023 tandis que l'année passée ils avaient bénéficié de la dernière version de la Ducati vu à Valence en 2022.


Aussi Marc Marquez a plusieurs fois dit que toute évolution serait la bienvenue tandis que son frère est plus direct et demande à bénéficier de la Ducati de la fin de saison 2023.


Alex Marquez :

L'an dernier, c'était différent pour moi parce que j'ai eu la moto qui avait fini à Valence en 2022. Cette année, on a la moto avec laquelle ils ont commencé en 2023, donc c'est différent. J'espère qu'avant la fin, on pourra recevoir de petites choses et qu'on pourra avoir la moto avec laquelle ils ont fini 2023.
Ils ont ajouté des choses l'an dernier, dans l'aérodynamique, etc. J'espère qu'on pourra le faire mais si quelqu'un a ça sur la 2023, tout le monde doit l'avoir. Les quatre pilotes seront traités à égalité par Ducati et c'est une bonne chose.

Fabio Di Giannantonio :


Pouvez-vous concurrencer la GP24 ?

On peut le faire en course parce que l'écart est un peu plus faible, mais pour le faire, il faut être vraiment, vraiment, vraiment à la limite, il faut être sur le fil du rasoir, donc il faut vraiment solliciter l'avant, il faut vraiment piloter à la perfection. Si tu fais une petite erreur, tu es par terre, donc pour nous c'est un peu plus dur. Si tu veux rouler en étant un peu plus prudent, ça commence à se compliquer pour nous.
Disons que la moto a un caractère différent par rapport à celle de 2022. Elle n'est que légèrement différente mais son caractère est différent. La moto tourne un peu moins bien et avec le nouveau composé c'est encore pire. Il faut gérer ce grip arrière. Je suis un pilote qui aime emmener beaucoup de vitesse dans les virages donc pour moi, même si c'est un souci, ça n'est pas un gros problème.
Mais il est clair que l'année dernière, l'ensemble aidait plus le pilote avec l'ancienne moto pour qu'on soit rapides. Je pense que cette moto a un gros potentiel mais avec ce mélange de choses, c'est un petit peu plus compliqué.

48 vues1 commentaire

1 Comment


Bimo
Bimo
Jul 04

Ce serait bien pour eux d'avoir les évos valence 2023 .

Mais est-ce que Ducati à envie de voir des 2023 possiblement chalenger Pecco, Bestia et Jorge ?

Like
justbiker-footer.jpg
footer_justbiker.jpg
bottom of page