top of page

L'Etat d'esprit de Marc Marquez avant cette saison, il est remonté à bloc.



Rarement Marc Marquez ne s'est aussi bien préparé pour une nouvelle saison, même du temps de sa splendeur.


Cette 4ème opération réalisée au mois de juin 2022 lui a permis pour la 1ère fois depuis Jérez 2020 de pouvoir utiliser normalement son bras droit. Et cet hiver, il a fait un travail acharné, s'entrainant avec son frère Alex mais ausis parfois avec Carlos Sainz Jr avec lequel il s'est lié d'amitié.


Mais pour que Marc puisse démontrer que sa préparation va payer, il faudrait aussi qu'Honda ait fait le même travail en préparant une Honda 2023 qui puisse rivaliser avec la Ducati, nous aurons la réponse bientôt.


Et Honda a décidé de commencer à tester avant la concurrence, en effet, ce 25 et 26 janvier ont lieu des tests officiels du championnat du monde Superbike et l'équipe Honda Moto Gp a profité de cette opportunité pour tester pendant ces deux jours avec Stefan Bradl.


En attendant de profiter de sa monture, Marc Marquez fait le point sur son état d'esprit et sur sa préparation :


Si je continue à courir, c'est parce que je vois de bonnes chances de gagner à nouveau. Pour moi, cela n'a aucun sens de courir juste pour occuper une place sur la grille. Pourtant, il est arrivé un moment où la souffrance l'a emporté sur la passion et je me suis dit : « Soit on y remédie, soit ce n'est pas la peine de continuer ».


Non seulement c'était un échec après l'autre, mais aussi la douleur et le chagrin constants ont changé mon caractère, je ne souriais plus . Quand j'ai remporté 3 grands prix en 2021, j'ai gagné et j'ai commencé à pleurer.


Je suis un animal sauvage qui est en cage en ce moment. Quand tu l'ouvres je m'enfuis, alors ouvre-la seulement quand tu me vois prêt, quand tu sais qu'il n'y a aucun risque.


Et par rapport aux risques? :


Je prendrai toujours ce risque, car le jour où j'arrêterai de le faire, je commencerai à ralentir et puis il sera temps de rentrer à la maison. Je pense que c'est la première fois depuis de nombreuses années que nous ne partons pas favoris, à cause de ma situation et de celle de Honda, qui ne vit pas son meilleur moment.


Et il finit en parlant de choses plus personnelles :


Je pensais peu à ma vie personnelle. Mes objectifs ont toujours été professionnels. Et personnellement, j'aimerais fonder une famille, mais cela aussi ne dépend pas que de moi.


Aujourd'hui, je suis ici à Madrid et je ne me projette ni pour demain ni l'année prochaine, j'aime vivre dans le présent. Mon intention est de gagner et c'est ce à quoi je me prépare.

13 vues0 commentaire
bottom of page