top of page

Kenan Sufuoglu : "Je veux que Toprak reste en Superbike, lui veut aller en Moto Gp".



Friture sur la ligne entre Toprak Razgatlioglu et son manager.


L'ancien quintuple champion du monde de Supersport et manager de Toprak veut que son protégé reste 10 ans en Superbike et marque de son empreinte cette catégorie.


De l'autre côté, Toprak pense de plus en plus au Moto Gp et on comprend à travers les paroles de son manager que le test de Jérez était bien une évaluation du pilote de la part de Yamaha.


Il ne veut pas que Toprak aille en Moto Gp car il craint qu'il se perde dans cette catégorie, non pas par manque de talent mais parce qu'il n'a pas été formé dans une filière classique qui mène à la catégorie reine.


Il reconnait que le test a été difficile du fait des énormes différences entre les Moto Gp et les Superbike.


Sufuoglu confirme que les négociations avec Yamaha commencent ce week-end en vue de prolonger avec Yamaha en Superbike ou pour aller en Moto Gp.


Si on lit entre les lignes, la tendance serait à ce que Toprak reste en World Superbike mais il faudra convaincre le pilote qui n'est pas du même avis.


Et autre élément, Sufuoglu reconnait le déficit matériel de la Yamaha par rapport à la Ducati, est-ce que Toprak aura la patience que Yamaha sorte une nouvelle R1 quand on sait que contrairement au Moto Gp, les nouveaux modèles en Superbike sortent tous les 3 ou 4 ans, rien n'est moins sur.


Bien sûr, Yamaha est intéressé par Toprak pour le MotoGP . Toprak s'intéresse aussi au MotoGP. Il a maintenant réussi ce test, mais on ne peut pas dire qu'il s'est adapté facilement à la moto.


Il avait du mal à comprendre la moto. Les MotoGP sont beaucoup plus rigides et la position assise est également très différente. C'est pourquoi chaque pilote de Superbike a besoin de temps pour s'habituer à la série de courses MotoGP.


Toprak n'était pas très content après le test. Mais nous voulions établir les exigences de cette série et Yamaha voulait voir comment Toprak s'en tirerait sur la M1.


Nous n'avons pas encore parlé de l'avenir avec les managers de Yamaha, cela commence ici à Assen. Nous devons réfléchir à ce que nous ferons l'année prochaine. Le contrat de Toprak avec Yamaha expire à la fin de l'année, il est donc libre pour 2024. L'objectif principal est de rester avec Yamaha. Et puis il y a deux options – Superbike ou MotoGP.


Je dis toujours à Toprak : 'Reste en Superbike.' Parce que je l'ai entretenu et construit pendant de nombreuses années pour les Superbikes, pas pour le MotoGP.


Toprak est très talentueux, peut-être plus talentueux que de nombreux pilotes MotoGP. Mais si vous voulez faire du MotoGP, vous devez grandir dans le paddock GP, de la Red Bull Rookies Cup au Moto3 et Moto2.


Mais Toprak a grandi ici au SBK, c'est sa maison. Quand on se lance en MotoGP en tant que Champion du Monde Superbike, cela peut être très difficile. Si vous n'atteignez pas les objectifs, cela peut devenir un naufrage total, puis vous souffrez mentalement, vous n'êtes plus rapide et ne réussissez plus.


C'est pourquoi je dis Toprak : 'Nous t'avons façonné pour les superbikes, ici, tu peux être au sommet du monde pendant encore dix ans et faire une belle carrière. Mais en MotoGP, cela peut être terminé dans quelques années. Néanmoins : je respecte son rêve. Mais peut-être que les médias lui ont juste donné une puce ; cela pourrait le confondre. Il ne sait pas exactement quoi faire pour le moment.


Il prendra une décision bientôt. Mais je pense que nous allons continuer à disputer le Championnat du Monde Superbike. Même s'il semble que nous ne puissions pas nous battre pour le titre pour le moment.



Car si Johnny et Toprak sont d'excellents pilotes, Kawasaki et Yamaha sont un peu en retard sur Ducati en ce moment. J'ai le sentiment que Ducati est dans une ligue différente en ce moment. C'était à nouveau clair aujourd'hui en course : Bautista roule dans une catégorie différente, car le package Ducati présente actuellement de nombreux avantages.


Mais Yamaha fait tout pour s'améliorer. On entend dire que les molos seront équilibrés l'année prochaine. Ensuite, nous pourrons montrer à nouveau notre meilleur côté. C'est un peu décevant en ce moment car Ducati nous dépasse à chaque ligne droite, bien que Toprak donne vraiment le maximum. Nous traversons des moments difficiles.

95 vues14 commentaires
justbiker-footer.jpg
bottom of page