top of page

Jorge Martin : "Nous avons encore quelques vibrations".



En ce début de saison, malgré quelques éclairs de génie sur le time attack, nous ne voyons plus le Martin flamboyant de la seconde moitié de saison 2023.


Mais on le découvre plus calculateur, ne tentant plus "le diable", et il a compris que qu'un championnat se gagne aussi avec les points intermédiaires les week-end où on n'est pas à 100%.


Il repart donc avec 20 points de + sur un circuit qui ne lui a jamais trop réussi et il arrivera à Jérez en solide leader du championnat du monde.


Avec les pneus tendres, c'était difficile mais je n'avais pas d'autre choix, car je n'avais pas essayé les pneus médium. J'ai essayé de rester devant au départ, j'avais même un petit avantage sur Marquez et Acosta, mais ensuite j'ai fait une erreur dans le virage 11. Je suis parti large, ils m'ont rattrapé puis dépassé, parce que je n'étais pas très fort au freinage.
À partir de ce moment-là, j’ai essayé de récupérer, de maintenir mon rythme et de me donner à 100 % dans les cinq derniers tours. Mais Enea avait quelque chose en plus et j'ai terminé quatrième, ce qui n'est pas le résultat que je souhaitais. Cependant, j'ai pris 20 points ce week-end, je pense que c'est un résultat correct . Austin est une piste sur laquelle j'ai eu du mal dans le passé et nous avons marqué beaucoup de points.

Avez-vous eu des vibrations ?

Cela s'est passé un peu mieux, même si nous y travaillons beaucoup. Je ne me sens toujours pas à 100% avec la moto. J'ai eu quelques vibrations, pas beaucoup. J'ai besoin de relever la moto et ce n'est pas naturel, mais c'est ce que nous avons maintenant. Nous n’avons aucune excuse et nous devons trouver une solution.

Vous êtes largement en tête au championnat !

Je n'y pense pas pour le moment et je n'aime pas y penser. Je suis content d'avoir déjà 80 points, c'est beaucoup. Il faut continuer comme ça, nous travaillons bien et nous concentrons uniquement sur nous-mêmes pour nous améliorer par rapport à la saison dernière. Il vaut vraiment mieux être en tête que dixième.
Je pense qu'il y a beaucoup de pilotes qui peuvent se battre pour le championnat du monde. Pecco est toujours le favori, car il a gagné l'année dernière. Les rivaux sont forts, il y a Marc et aussi Pedro.
L’important c’est d’être rapide partout, il faut se concentrer là-dessus. Tous les champions ont été constants, nous devons l’être . Je pense que nous travaillons bien, avec cinq podiums en six courses. Si lors d’un mauvais week-end je termine quatrième, je peux être heureux. Et quand j’en ai l’occasion, je dois viser la victoire. C'est mon objectif.

19 vues0 commentaire

Comments


justbiker-footer.jpg
footer_justbiker.jpg
bottom of page