Jonathan Rea :" Le moto GP est devenu imprévisible".



Il a été demandé à Jonathan Rea de faire le point sur le Moto Gp et il en ressort deux aspects.


1 - L'absence de Rossi se fait sentir dans les affluences.


2 - Il souligne le côté imprévisible dans les résultats des courses Moto Gp.


Par rapport à l'affluence, excepté Le Mans grâce à la présence de nos frenchies, il est clair que le Moto Gp connait un petit coup de mou au niveau de l'affluence, c'était bien sur particulièrement visible au Mugello.


Jonathan Rea nous parle de Rossi et de la précédente génération :


Valentino Rossi était un excellent bourreau de travail. Même sans lui, la couleur jaune domine les tribunes, c'est Mister MotoGP.


Mais on ne peut pas dire que la nouvelle génération est plus lente ou moins performante (en référence à Stoner, Pedrosa et Lorenzo).


A propos de l'ambiance dans le paddock :


Maintenant, en MotoGP, il semble que tout soit très harmonieux. Cela crée moins de drame que par le passé.


Et il finit en parlant du côté imprévisible dans le résultat des courses :


C'est fou. Je ne peux pas l'expliquer.


Dans certaines courses, Quartararo a dix secondes d'avance, une course plus tard, il doit se battre pour être sixième.


Idem avec KTM : ils gagnent et puis du coup ils sont dans le bas du classement. C'est difficile à expliquer. Je ne le comprends même pas. En tant que fan, j'aime que cela soit comme ça.

24 vues1 commentaire

Posts récents

Voir tout