top of page

Joan Mir est perdu, il demande de l'aide à son équipe.



C'est peu de le dire que Joan Mir est perdu. Si le pilote espagnol et champion du monde 2020 s'attendait à un passage difficile en allant chez Honda, il ne s'attendait surement pas à tant de difficultés.


Tous les pilotes Honda ont des difficultés mais celles de Mir sont bien plus grandes.


Marquez sublime sa moto au point de jouer devant mais à quel prix.


Rins est rentré dans le rang après sa victoire à Austin mais au moins il a réussi le week-end où il fallait ne pas se rater.


Quant à Nakagami, c'est le pilote Honda qui chute le moins et qui par conséquent rapporte régulièrement des petits points.


Mais concernant Joan Mir, à part sa 11ème place lors de la course du dimanche à Portimao, il n'a plus rapporté un seul point et a cumulé 11 chutes, record toutes catégories confondues depuis le début de saison!


Cette pause de 4 semaines arrive à point nommé pour Joan Mir et il va falloir trouver des solutions pour ne serait-ce que rouler en sécurité et ensuite envisager un peu de performance.


C'est de ma faute, j'ai fait une erreur. Samedi, je ne pouvais pas rester en dessous de 1'33 mais dimanche, j'ai fait plusieurs tours dans les 32 secondes. Je manque encore de régularité et de pouvoir rouler naturellement, sans forcer. Maintenant, tout est très artificiel. J'aurais pu faire une course décente, mais je n'ai pas réussi.


Ce qui se passe dans les courses me touche beaucoup. Mais pour le moment, le plus intelligent est de rester calme, de bien s'entraîner et de revenir plus fort pour les trois prochaines courses, où j'essaierai d'obtenir quelque chose de positif. L'équipe doit évaluer et comprendre, en partie pourquoi je vais plus vite d'un jour à l'autre et en partie ce dont j'ai besoin. Tout ce que je peux faire m'aidera tellement.




20 vues0 commentaire
justbiker-footer.jpg
bottom of page