top of page

Joan Mir (21ème) a eu les pires sensations de sa vie sur une moto gp.



Décidément, Joan Mir pensait avoir touché le fond mais cela ne fait qu'empirer.


Il a d'abord terminé à 1"2 de Marc Marquez lors de la Q1 et il a bu le calice jusqu'au bout en terminant dernier la course sprint à la 21ème position.


Rien ne fonctionne sur sa Honda et il rejette la responsabilité sur les ingénieurs.


Eh bien, c'est difficile de venir ici et d'expliquer le jour où j'ai eu les pires sensations à moto de ma vie. Parce que je n'ai pas vraiment envie de parler, et pas grand-chose d'autre non plus. Cela a été une course terrifiante. Je perdais de l'accélération même sur les autres Honda qui étaient sur la même moto que moi. Je pense que c'est une chose de souffrir, mais là ce n’est plus acceptable. Et j'en suis à un point où je pense qu'il faut comprendre ce qui se passe. Et à partir de là, essayez de trouver des solutions pour demain. Et voilà.


C'est une chose que la moto dérape par rapport à d'autres motos d'usine, et une autre que vous perdiez de l'accélération avec les mêmes motos. Je pense que tout vient d'un problème mécanique. Ce que fait l'électronique, c'est qu'elle camoufle souvent cela, et le « contrôle de traction » se déclenche et vous dites « pourquoi le contrôle de traction se déclenche-t-il sur moi ?


C'est parce que vous n'avez plus de préhension mécanique. Vous constatez que la moto dérape, l'antipatinage éteint la moto et vous n'avancez plus. Donc, les commentaires que je fais dans cette course n’ont certainement pas été utiles ; et nous n’avons pas emprunté le bon chemin.


Je suis un pilote, je donne mes commentaires et je ne sais pas ce que font les ingénieurs. C’est leur travail de trouver une solution et de comprendre ce dont j’ai besoin pour exprimer mon talent. S’ils ne peuvent plus s’adapter en fonction des différents pilotes, alors la situation est critique.


Et l'interview s'est terminée sur une note plus gaie, les lumières chez Honda étaient toutes éteintes juste après la course, ce qui a permis à Joan Mir de faire un peu d'humour :


Tout le budget est pour la moto, nous n’avons pas payé l’électricité.



14 vues1 commentaire
justbiker-footer.jpg
bottom of page