Jack Miller veut la 3ème place du championnat pour obtenir la prime.



Miller commence à se remettre de sa chute de Dimanche dernier à Phillip Island.


Et il est bien déterminé à essayer de revenir sur la 3ème place du championnat détenu par Aleix Espargaro.


Certes, il est loin mais il veut tout tenter, bien sur en premier pour des raisons sportives mais aussi pour des raisons financières, il nous l'explique :


Mon objectif principal est toujours d'obtenir la troisième place du Championnat du Monde. C'est encore dans le domaine du possible, même si c'est loin. Les autres gars n'ont pas eu la meilleure course dernièrement. Si cela continue, j'ai de bonnes chances de reprendre quelques points. Mon objectif principal est juste d'obtenir le maximum de points que je peux obtenir.


En fin de compte, c'est un sport individuel et j'essaierai de faire de mon mieux. La différence entre la 3e place et la 4e place est une somme assez importante - de zéro à quelque chose en fait. L'année dernière, j'ai terminé quatrième aux Championnats du monde et vous obtenez un "bravo mon pote. Nous poussons donc vers cette troisième place.


Il parle aussi de Bagnaia et du championnat :


Pecco a maintenant quelques points d'avance. À Phillip Island, en revanche, ils ont commencé la course avec presque le même nombre de points. Je pense donc que ce sera un peu différent ce week-end. Je peux juste me battre plus pour ma propre race.


Ne vous méprenez pas, que ce soit pour le championnat du monde ou une 15e ou 16e place, la dernière personne avec laquelle vous voulez vous affronter est votre coéquipier. Alors autant conduire prudemment quand il est dans les parages.


Du moins c'est ce que je fais, mais nous attendrons de voir comment la course se déroulera dimanche. La Malaisie peut toujours être un peu spéciale - humide, sèche ou autre, nous devons être prêts à tout.


La balle est maintenant avec Pecco, il n'a qu'à la finir. Je crois qu'il peut le faire. L'élan joue un grand rôle, si vous pouvez l'obtenir de votre côté, cela aide beaucoup. Et il a définitivement l'élan de son côté maintenant.


Je pense qu'il peut faire du bon travail, c'est certain. Mais si ça ne se passe pas ici, on verra comment ça se passe à Valence. Je préfère toujours que la Coupe du monde se décide à Valence.

16 vues0 commentaire