top of page

Jack Miller : "le titre est possible dans une équipe satellite".



C'est une question que beaucoup de monde se pose, est-ce que le titre est possible dans une équipe satellite?


Jack Miller qui a couru dans la principale équipe satellite de Ducati, en l'occurrence Pramac, est surement le mieux placé pour répondre à cette question.


Il confirme que c'est possible de devenir champion du monde avec une équipe satellite mais avec un bémol concernant le nombre de techniciens dans certains cas.


J'ai reçu le même soutien de Ducati quand j'étais chez Pramac qu'aujourd'hui.


Et il y a du positif et du négatif dans les deux équipes. Dans l'équipe d'usine, vous avez plus de pression mais aussi plus de personnel technique pour vous aider les jours où vous avez besoin d'aide.


C'est plus une question de prestige. Vous préférez juste faire partie de l'équipe d'usine.


Tout le monde rêve des machines d'usine en rouge et je suis sûr à 100% que vous pouvez également vous battre pour le titre de champion du monde dans une équipe cliente comme Pramac.


Par exemple, Fabio l'a fait il y a deux ans. Frankie en 2020 aussi, lorsqu'il a terminé deuxième de la Coupe du monde. De plus Enea cette année; Johann Zarco l'a fait aussi.


L'époque où l'on ne pouvait devenir champion du monde que dans une équipe d'usine est révolue. Vous obtenez du matériel identique dans de nombreuses équipes de clients.


Le raisonnement de Miller s'entend mais pour le moment, ce sont les équipes usines qui continuent à truster les titres.


Surement une combinaison d'un léger meilleur soutien technique mais aussi le fait d'avoir de meilleurs pilotes.

31 vues5 commentaires

5 comentários


PatDjango
PatDjango
14 de set. de 2022

Le dernier titre pilote à avoir été remporté avec une équipe satellite c'était en 2001, le team Nastro Azzurro et Valentino Rossi en 500.

On peut dire ce que l'on veut sa situation était très similaire à certaines d'aujourd'hui par le matériel, le support, le contrat usine, etc ...

Mais c'était en 500 et c'est là où le bat blesse, les MotoGP ont mis près de 20 ans pour enfin équiper d'autres équipes que les teams Factory en motos d'usines et non des N-0,5, N-1, N-1,5, N-2, etc.

Jacques Miller a donc raison, à plusieurs titres.

Tout d'abord parce que les constructeurs Européens que sont Ducati, KTM et Aprilia viennent détrousser les constructeurs Japonais sur leur terrain, sauf Fabio !


Curtir

CatSeven
CatSeven
14 de set. de 2022

Double non-sens/contradiction dans le titre de l'article : • l'Histoire a démontré qu'aucune équipe satellite MotoGP n'a jamais été en mesure de remporter un titre • avant de parler de "titre possible" il faut déjà l'avoir éprouvé et remporté. Or, malgré toute la sympathie qu'il mérite,Jack Miller n'a jamais mieux fait que 4ème (la place du c0n quoi...)

Curtir

VFR750
VFR750
14 de set. de 2022

Effectivement Philippe, le raisonnement de Miller se tient (et je le comprend, il va chez Pramac en 2023) mais les CDM sont tous dans les teams usine..

Depuis des années, les teams satellites sont des teams usine B, certains ont même leurs pilotes payés par le constructeur (Pramac par exemple), ils ont les mêmes motos, les mêmes pneus alors qu'est ce qui fait la différence?

Certainement le nombre de techniciens et d'ingés dédiés au team usine et peut-être aussi quelques pièces de développement qui sont montées en priorité sur les motos du team A.. mais aussi les finances.

Associé, comme tu le disais fort justement, au fait que les meilleurs pilotes sont souvent dans le team usine, ça fait qu'au…

Curtir
VFR750
VFR750
15 de set. de 2022
Respondendo a

Salut Philippe,

Oui je me suis complètement loupé sur ce coup là! J'en étais resté aux rumeurs d'avant la coupure estivale, quand Martin aurait pu aller chez les rouges et Miller descendre chez Pramac.

Promis, la prochaine fois je révise avant d'écrire un commentaire.


Curtir
justbiker-footer.jpg
footer_justbiker.jpg
bottom of page