top of page

Interview croisée de Marc Marquez et de Max Verstappen.



Ces deux grands champions se sont rencontrés il y a une dizaine de jours aux "Thanks day" organisé par Honda à Motegi.


Cela a été l'occasion de les voir rouler en équipe dans une épreuve de kart et de se présenter leurs différentes montures.


Bien sur, il y a eu une conférence de presse et des interviews et je vous retranscris ici leur interview croisée.


Voici comment les deux se décrivent en trois mots :

Max Verstappen : Marc est un battant, il n'abandonnera jamais. Il est très déterminé, c'est un coureur coriace. Marc Márquez : Max est ambitieux, j'aime ça. Bien sûr, il a du talent et c'est un tueur. Si vous voulez être le meilleur dans le sport, vous devez être un tueur.


La qualité qu'ils apprécient le plus l'un chez l'autre :

Marc : Comment Max gère la pression. Il y a beaucoup de pilotes talentueux et beaucoup sont rapides dans les tests. Mais en course, à ce moment-là, gérer toute la pression ce jour-là, c'est le plus dur et il le fait très bien. Max : Je pense que c'est à peu près la même chose sur la moto. Beaucoup de gens peuvent faire un bon tour à moto, mais il faut gérer un week-end de course différemment. Ensuite, la personnalité et le talent les plus forts se démarquent.


Les années précédentes, c'était Marc. Bien sûr, les deux dernières années ont été un peu difficiles avec les blessures. Mais avant cela, il y avait 99% de chances qu'il gagne la course. (Les deux sourient.) J'adore le MotoGP, Marc est incroyable. J'ai hâte de le voir retrouver ses pleins capacités. Marc : L'année prochaine on essaiera…


Détail intéressant : Verstappen est le plus jeune vainqueur de Formule 1 à ce jour (18 ans, 228 jours), Márquez est le plus jeune vainqueur MotoGP de l'histoire depuis qu'il a remporté le GP du Texas en 2013 à l'âge de 20 ans et 63 jours.

Max : Oui, ça fait un moment... Mais je n'ai jamais vraiment pensé à vouloir être le plus jeune vainqueur. Cela arrive tout simplement. Gagner la course était un grand moment en soi. Les statistiques sont bonus. Marc : Je suis d'accord avec Max. On en reparlera quand quelqu'un arrivera et battra le record. C'est la vie, ça arrive. Les titres mondiaux sont beaucoup plus importants.


Qu'est-ce qui fascine Verstappen dans le MotoGP ?

Max : Ces mecs sont fous : la vitesse, la puissance de la moto. J'adorerais piloter une moto MotoGP un jour, mais je n'ai pas encore le droit de le faire. L'équipe ne me laissera pas faire ça. Marc : Tu peux la piloter facilement. Max : Je me connais trop bien, j'ai envie d'essayer au moins un peu. Et il faut bien paraître sur la photo. (Ils rient) C'est fascinant de voir à quel point les pilotes MotoGP sont forts. Il faut travailler avec tout son corps, on s'accroche vraiment à côté de la moto. Même en accélérant, ils ont besoin de beaucoup de puissance. Ce que j'aime aussi en MotoGP, c'est qu'il y a tellement de constructeurs qui peuvent gagner une course. C'est génial.


Qu'est-ce qui, par contre, fascine Márquez dans la Formule 1 ?

Marc : Comment vous restez concentré sur de nombreux tours, parlez à l'équipe et faites entièrement confiance à l'équipe pour la stratégie. C'est inimaginable pour moi en tant que pilote MotoGP. Sur la moto, vous êtes concentré sur votre course et non sur l'équipe. Nous recevons quelques messages sur le tableau de bord, mais je suis un pilote qui ne veut cela que dans quelques instants - par exemple à un moment critique ou si quelqu'un me suit et que j'ai besoin de savoir pour la situation du championnat du monde, alors ils envoient un message. Sinon, je dirai à l'équipe de ne rien m'envoyer. (Il sourit.)

10 vues0 commentaire
bottom of page